Ledjely.com
Accueil » Jack Woumpack : « Je dis à mes parents peuls qu’ils ne m’ont pas compris »
A la uneCultureGuinéePolitique

Jack Woumpack : « Je dis à mes parents peuls qu’ils ne m’ont pas compris »

L’artiste, Kokoly Bignamou Haba, connu sous le nom de Jack Woumpack poursuivi pour avoir tenu des « propos ethniques et racistes par le biais d’un système informatique », était à la barre ce mardi 13 juin du tribunal de première instance de Coyah, dans le cadre de l’ouverture de son procès. Fondamentalement, il ne se reconnait pas coupable des faits dont il est accusé. Il s’estime qu’il est davantage victime de l’incompréhension de sa sortie. N’empêche, avec les dégâts que cela a suscités et la dimension que l’affaire prise, il demande pardon.  

« Je vais dire à mes parents peuls, qu’ils ne m’ont pas compris. Ils ne m’ont pas compris puisqu’ils ne comprennent pas certes la langue soussou. Donc, je me calme, je replie. Ceux qui voient mes messages sur les réseaux sociaux savent que j’ai parlé sur les Soussous, j’ai dit qu’ils sont là juste pour revendre des parcelles. (…) Quand j’ai dit ces choses, ceux qui m’ont compris, m’ont compris. Ceux qui ne m’ont pas compris, oui. Moi je me suis adressé aux politiciens. Pour moi, ce ne sont pas tous les Peuls qui sont des politiciens. C’est l’incompréhension qui m’a amené ici. Ce n’est pas ma première fois, c’est mon travail. Je ne sais pas pourquoi les gens sont fâchés cette fois-ci ? Mais c’est maintenant que j’ai su que ces propos tenus ont touché des gens. .. Mes propos peuvent réconcilier les gens s’ils comprennent. Je ne peux pas dire qu’ils ont raison ou qu’ils n’ont pas raison, mais ils ne m’ont juste pas compris », a-t-il déclaré en substance.

Ceci étant, il a présente son pardon et présente ses excuses. A la question de savoir s’il regrette sa sortie, Jack Woumpack répond : « Je regrette. Je demande pardon au président du tribunal, je lui demande de me pardonner, c’est mon habitude. Sur ce, aidez-moi, au-delà de tous ceux qui sont présents ici, qu’ils soient témoins que je suis venu dire ici que ce que je ne savais pas hier, je l’ai su aujourd’hui. Donc, je le regrette. Ce que j’ai dit, les conséquences, l’impact, je ne savais pas ça, mais je l’ai su aujourd’hui ».

Après sa comparution, l’avocat de la défense a sollicité provisoire pour son client. Requête à laquelle le procureur, Almamy Sékou Camara, s’est tout de suite opposé.

En définitive, le président du tribunal, Philippe Gonga Mamy a suivi le parquet dans sa demande

L’affaire a été renvoyée au 20 juin prochain pour les réquisitions et plaidoiries.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Conakry : Salifou Camara Super V rejoint sa dernière demeure

LEDJELY.COM

Marc Yombouno ironise : « On refuse Alpha Condé, on félicite Paul Kagamé »

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Dar es Salam : à nouveau, la décharge publique menace les riverains

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : « Certains partis ont leurs sièges dans des magasins »

LEDJELY.COM
Chargement....