Ledjely.com

Accueil » DEGUERPISSEMENT : le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se fait de nouveau entendre
A la une Actualités Société

DEGUERPISSEMENT : le collectif des victimes de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse se fait de nouveau entendre

A l’occasion de la journée internationale des réfugiés et des déplacés internes, célébrée ce samedi 19 juin 2021, le collectif des déguerpis de Kaporo-Rails, Kipé 2 et Dimesse a fait une déclaration à la maison de la presse de Guinée, sise au quartier Kipé-Dadya, dans la commune de Ratoma. Une occasion pour les représentants des 1 203 familles expulsées d’exprimer à nouveau leur désarroi face à la démolition de leurs maisons et l’expropriation de leurs terres, en mars 2019, par les autorités guinéennes.

Dans cette déclaration, lue par Ben Diallo, chargé de mission du collectif, ces sinistrés ont imputé la responsabilité de leur mésaventure à des « groupuscules qui gravitent » autour du président de la République. « Ils sont responsables de la détresse directe de plus de 20 000 personnes qui ont été jetées dans la rue. Ils sont responsables de la démolition d’au moins 2 500 bâtiments (voir le rapport de Human Rights Watch qui a analysé des images satellites). Ils ont contraint environ 3 641 élèves à abandonner leur scolarisation », a-t-il énuméré, ajoutant que certaines victimes, par le poids de l’âge et/ou malades sont mortes ou meurent à petit feu depuis ces déguerpissements forcés. « Des jeunes, victimes des démolitions, désespérés ont récemment perdu la vie dans la Méditerranée en tentant de rejoindre l’Europe », a déploré M. Diallo.

Le collectif fustige également la non application de l’article 4 alinéa 4 du décret numéro 211 du 23 novembre 1989 dont le gouvernement s’est prévalu pour récupérer ces domaines. Cet article indique que ceux qui ont « mis en valeur leur fonds avant la date du 20 avril 1988 ne sont déguerpis que si l’Etat s’engage à les recaser et à les indemniser ». « Le gouvernement a répandu de fausses informations de dédommagement préalable des victimes, sans fournir la moindre précision ni sur les montants déboursés, ni sur les bénéficiaires », a-t-il accusé, ajoutant que Louceny Camara, ancien ministre de la Ville avait déclaré en 2016, lors de la visite du président Alpha Condé sur le site, que le dédommagement des déguerpis de cette zone depuis 1998 s’évalue à 76 milliards de francs guinéens. Il avait promis qu’aucun déguerpissement ne sera enclenché de nouveau avant la mobilisation de ce fonds auprès des partenaires. Un montant surévalué à un peu plus de 77 milliards par un de ces prédécesseurs, Mansour Kaba.

Pour Ben Diallo, la promesse d’indemnisation des victimes est la preuve que le gouvernement est conscient « de l’illégalité de ses actions et de leur caractère criminel ». « Il convient de noter que c’est pour lutter contre des abus similaires que l’Afrique s’est dotée le 22 octobre 2009 à Kampala, de la Convention portant sur la protection et l’assistance des personnes déplacées. En Guinée, cette convention a été validée par le parlement, mais elle attend toujours d’être promulguée par Alpha Condé. Ceci est une illustration supplémentaire des instructions de la justice par le gouvernement guinéen », a-t-il dénoncé.

Pour finir, le collectif a fustigé l’expropriation de ces terres au profil d’intérêts financiers (2 000€ le mètre carré) que sont des entreprises, des ambassades… en lieu et place du transfèrement annoncé de l’administration publique. « En dépit des multiples avertissements du collectif des victimes, ces acquéreurs ont choisi de se faire complices des crimes du gouvernement, et dans un total mépris des droits humains élémentaires », a dénoncé M. Diallo qui a prévenu que ces nouveaux acquéreurs s’exposent en parallèle aux poursuites entamées contre l’Etat guinéen.

Hawa Bah

Articles Similaires

Dr Hawa Diakité à la junte: « Nous attendons de vous l’assainissement du secteur pharmaceutique »

Ledjely.com

Les tenanciers de bars, restaurants et motels plaident pour la levée du couvre-feu

Ledjely.com

TRANSITION EN GUINEE : Le CNRD se précipite selon Souleymane Bah

Ledjely.com

CORRUPTION : Zenab Nabaya passera-t-elle enfin à la barre ?

LEDJELY.COM

CCI du CAMES 2021 : l’UGANC a fait 100% d’admis !

LEDJELY.COM

TIBOU KAMARA : « C’était très grave de l’arrêter la nuit »

LEDJELY.COM
Chargement....