Ledjely.com

Accueil » SURCHARGE DES CAMIONS DE TRANSPORT : la mise en garde du général Baffoé
A la une Actualités Sécurité Transport

SURCHARGE DES CAMIONS DE TRANSPORT : la mise en garde du général Baffoé

Plusieurs camions remorques quittant le secteur ‘burkina’, une annexe du port autonome de Conakry, ont été saisis ces derniers jours pour surcharge. Ces camions qui chargent au-delà de la hauteur de leurs carrosseries ont été interceptés dans la circulation. Un phénomène qui n’a pas tardé à faire réagir les autorités policières.

Au cours d’une visite de prise de contact, effectuée ce vendredi 9 juillet 2021, auprès des responsables portuaires et des syndicalistes du secteur burkina, le patron de la police guinéenne a dénoncé le comportement des transporteurs qui s’adonnent à cette pratique.

Selon le général Ansoumane Camara “Baffoe”, c’est le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Albert Damantang Camara, lui-même qui a lancé l’alerte sur le phénomène. C’était il y a quelques jours sur la corniche sud à Conakry.

Par la suite, l’ordre a été donné aux syndicats de ne plus laisser les camions en surcharge de sortir du port. « Mais ça fait deux jours successifs qu’on ne fait qu’arrêter des camions chargés de la même manière. C’est pourquoi j’ai jugé utile de venir au parc ‘burkina’, non seulement pour prendre contact avec les uns et les autres, mais aussi pour qu’ils n’acceptent plus que les véhicules soient chargés de la sorte », a indiqué le directeur général de la police nationale.

Puisque la plupart des échangeurs de la ville de Conakry ne dépassent pas cinq mètres de hauteur, les conducteurs de ces gros porteurs passent dans les petites routes de quartiers pour sortir de la ville. Une pratique qui, selon général Baffoe, met en danger la sécurité de la population. « Par moment, les enfants jouent dans les quartiers. Ils font entrer leurs camions dans les quartiers où ils coupent des files électriques », a-t-il dénoncé.

Toumani Traoré, secrétaire général des transporteurs de conteneurs au parc ‘burkina’, a assuré pour sa part qu’il n’était pas au courant de cette pratique, promettant de faire respecter désormais les règles.

Le colonel N’fally Kourouma, chef de service au parc ‘burkina’, abonde dans le même sens. « Nous prenons l’engagement ferme que les camions quittant le parc Burkina ne mettront plus jamais des bagages au-dessus de carrosserie », a-t-il promis.

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....