Ledjely.com
Accueil » AGRESSION REBELLE EN 2000 : Cellou Dalein Diallo accuse Alpha Condé, sans le nommer
A la une Actualités Guinée Politique

AGRESSION REBELLE EN 2000 : Cellou Dalein Diallo accuse Alpha Condé, sans le nommer

Au cours des dernières années, le président Alpha Condé n’a cessé d’accuser les « anciens Premiers ministres », en l’occurrence ses opposants Cellou Dalein Diallo, Sidya Touré et Lansana Kouyaté, d’être à l’origine du retard que la Guinée enregistre dans son développement. Visiblement fatigué de faire l’objet de ces accusations, portées par le locataire du Palais Sekhoutoureyah, le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), sans le nommer, a accusé son adversaire d’être derrière l’agression rebelle contre la Guinée en 2000 ainsi que d’autres « complots » qui ont visé l’ancien président Lansana Conté.

S’exprimant à l’occasion de l’Assemblée générale virtuelle de son parti, ce samedi 21 août 2021, Cellou Dalein Diallo a rejeté l’idée selon laquelle il n’y a pas eu des progrès sous la présidence du général Lansana Conté. « Il y a sans doute eu des faiblesses », reconnaît l’ancien Premier ministre, mais des progrès ont été enregistrés dans le domaines « de la liberté, des infrastructures routières, sans parler des pistes rurales qui ont été réalisées…»

S’agissant des « faiblesses » dont il fait allusion, Cellou Dalein Diallo les justifie par les « manœuvres de déstabilisation à travers des complots, les tentatives d’assassinat du général Lansana Conté, et surtout des agressions rebelles perpétrées à partir de septembre 2000 ». Selon le principal adversaire du président Alpha Condé, ces différentes crises ont entraîné l’utilisation des ressources de l’État pour défendre l’intégrité territoriale et les institutions républicaines, rappelant que « des parties de notre territoire était coupées ». « Guéckédou, Madina Woula, Pamalap étaient entièrement occupés », a précisé le président de l’UFDG. « Les pertes [ont été] énormes puisque des centaines de guinéens civiles et militaires ont été tués » au cours de cette guerre, a déploré Cellou Dalein Diallo.

Cette guerre, a assuré ce samedi l’ancien Premier ministre, s’est très vite répercuté sur l’économie guinéenne, entraînant « une explosion des dépenses de sécurité qui a eu pour conséquence le déséquilibre des finances publiques, la remise en cause de la stabilité macroéconomique et la forte réduction de la capacité d’absorption des financements extérieurs pour le financement des projets et programmes de développement ». Selon le leader de l’UFDG, cette situation a systématiquement freiné le niveau d’investissement et de développement enregistré dans les années 90, « parce que nous étions rentrés dans une économie de guerre ».

Au cours de cette même intervention, Cellou Dalein Diallo n’a pas manqué d’orienter l’auditoire sur celui qui pourrait être le responsable de cette crise qui aura précipité le régime du général Lansana Conté dans une grave crise socio-économique. « Vous savez qui était derrière ces rébellions, celui qui était derrière la tentative d’assassinat du général Lansana Conté à Enco 5… », a lancé celui qui s’est toujours placé deuxième lors des trois dernières élections présidentielles, derrière l’actuel locataire du Palais Sekhoutoureyah. Et de conclure : « Voilà pourquoi le rythme de développement a baissé à partir de 2000. Parce que jusque-là, les maigres ressources qu’on avait étaient absorbées par les dépenses de sécurité et de défense ».

Pour finir, Cellou Dalein Diallo a demandé à ce que le retard que la Guinée a connu après l’agression rebelle de septembre 2000 ne soit pas attribué au général Lansana Conté, mais plutôt à « ceux qui étaient derrière ces tentatives de déstabilisation ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

MANÉAH : dans le quotidien des femmes casseuses de cailloux de Kansigueyah

LEDJELY.COM

MALI : l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta est mort

LEDJELY.COM

LITTERATURE : la journaliste Kadiatou Kaba présente son livre ‘’Cœur meurtri’’

LEDJELY.COM

La dépouille d’Aminata Touré arrive à Conakry ce lundi

LEDJELY.COM

Voir la crise malienne au-delà des “lunettes” de la CEDEAO (Aliou Bah)

LEDJELY.COM

Lansana Kouyaté « n’en a rien à faire » du CPP

LEDJELY.COM
Chargement....