Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : Voici ce que l’Union des handicapés de Guinée demande au CNRD
A la une Actualités Société

CONAKRY : Voici ce que l’Union des handicapés de Guinée demande au CNRD

À l’occasion de la journée mondiale des handicapés, les membres de l’Union des handicapés de Guinée se sont retrouvés, vendredi 3 décembre 2021, au rond-point de Hamdanlaye, dans la commune de Ratoma pour attirer l’attention des nouvelles autorités sur leurs conditions de vie. Par la même occasion, l’Union des handicapés de Guinée a lancé un appel à l’endroit des autorités de la transition.

Tinguiano Tamba Bernard, Premier vice-président de l’Union des handicapés de Guinée, a  décliné les conditions dans lesquelles ses semblables célèbrent cette journée mondiale. « L’Union des handicapés de Guinée, à l’instar des organisations œuvrant pour le respect des droits des infirmes, célèbre cette journée dans des conditions difficiles. Les handicapés Guinéens tant à Conakry qu’à l’intérieur du pays continuent toujours de tirer le diable par la queue que ce soit dans les familles jusqu’aux institutions publiques et privées », a déclaré Tinguiano Tamba Bernard. C’est pourquoi, il a attiré l’attention des autorités sur la recrudescence des cas de maladies et d’accidents que subissent les personnes handicapées qui ne bénéficient pas de soutien.  « Il y a trois mois, nous avons trouvé un handicapé malade au marché de Madina sans secours et alité par des personnes de bonne volonté. Notre Union avait dépêché une équipe pour conduire cette personne à l’hôpital mais malheureusement, elle n’a pas survécu. La dépouille mortelle est actuellement à la morgue de Donka. Pour l’instant, le défunt qui n’avait aucune pièce d’identité n’est pas identifié», déplore t-il, avant de regretter que la pauvreté soit l’unique raison qui pousse les personnes handicapées à la mendicité. « Nous sommes pourtant très exposés à toute sorte de risque en mendiant ».

Même si l’Union à laquelle il appartient salue le geste des nouvelles autorités pour avoir octroyé deux places aux personnes handicapées au sein du conseil national de la transition (CNT),Tinguiano demande tout de même d’autres formes de soutien aux nouvelles autorités « Nous formulons encore des plaidoiries à cette brave autorité étatique à nous aider à avoir : une couverture sanitaire, une formation scolaire et professionnelle, des infrastructures, au transport, à la formation à l’employabilité et tant d’autres », lance-t-il.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

BURKINA FASO : le capitaine Ibrahima Traoré a-t-il trop tôt crié victoire ?

LEDJELY.COM

FNJ : les jeunes et les sages des coordinations régionales rencontrent Dansa Kourouma

LEDJELY.COM

CONAKRY : la Fondation FITIMA clôture son projet de formation des mères des enfants en situation de handicap

LEDJELY.COM

COLLECTIVITES LOCALES : le colonel Doumbouya confère avec les maires du pays

LEDJELY.COM

2 OCTOBRE : une forte délégation du Mali déjà à Conakry

LEDJELY.COM

DISSOLUTION DE CONSEILS COMMUNAUX : le nouveau président de l’ANCG désapprouve

LEDJELY.COM
Chargement....