Ledjely.com
Accueil » Dr Ibrahima Barry énumère les aliments recommandés et ceux déconseillés pendant le Ramadan
ActualitésReligionSantéSociété

Dr Ibrahima Barry énumère les aliments recommandés et ceux déconseillés pendant le Ramadan

Le Ramadan est le 9e mois du calendrier musulman. Il est considéré comme étant « le mois de la charité ». Pendant 29 ou 30 jours, les fidèles musulmans du monde observent le jeûne du mois de ramadan qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam.

Le jeûne c’est de s’abstenir de boire, manger, ni entretenir des relations intimes de l’aube au coucher du soleil.

Impacts du jeûne sur la santé

L’observation du jeûne chez le croyant a forcément un impact qu’elle soit positive ou négative sur la santé du croyant. Dr Ibrahima Sory Barry médecin à l’hôpital national Donka, revient sur les impacts du jeûne sur la santé. « Le jeûne favorise la régénérescence cellulaire ça c’est important. C’est pourquoi, vous allez constater qu’en période de jeûne les gens vont s’éclaircir, les gens n’arrivent pas à comprendre cela mais ça s’explique : le fait qu’en période de jeûne il y a l’abstinence, il y a une desquamation de la peau et la peau s’éclaircit. Et, de l’autre côté, ça renforce le système immunitaire. Le système immunitaire c’est les moyens de défense de l’organisme. De l’autre côté, aussi ça favorise l’épuration, l’élimination des toxines qui circulent dans le sang. Les organes d’épuration tels que : le rein, le foie et en ce moment la peau également sont en pleine activité. En période de ramadan également, il y a une diminution de la sécrétion d’insuline. Et l’insuline c’est ce qui va entraîner la pénétration du sucre dans les tissus, c’est ce qui va entraîner la formation de l’obésité… », a expliqué le médecin.

Pathologies chroniques et jeûne

Aux croyants atteints de certaines maladies chroniques et désireux d’observer le jeûne du mois de ramadan, le médecin conseil. « Il y a des personnes qui vivent avec des maladies chroniques. Les maladies chroniques c’est l’hypertension artérielle, c’est le cancer. C’est des maladies qui sont là pour perdurer. Dans ce genre de situation, si la personne a une maladie chronique il faudra consulter le médecin à l’approche du ramadan. En ce moment le médecin va évaluer la situation est ce que la personne peut jeûner, à la capacité sanitaire de jeûner », indique-t-il.

Recommandations alimentaires pour le mois de Ramadan

La vie sociale pendant le mois de Ramadan est particulièrement active : les gens reçoivent des convives ou sont invités par des parents et amis. Il faudra, cependant, faire beaucoup attention à ce que l’on mange. « Il faut avoir trois repas : que ça soit une personne qui est en bonne santé ou une personne malade. Et entre les repas il faut éviter de grignoter. Le premier repas c’est à 4h du matin, vous savez à partir de 4h jusqu’à 19h on ne mange pas, donc il faudra privilégier, en ce moment, les aliments riches en protéines tels que la viande, surtout la viande maigre, le poulet, les œufs. Et également, il faudra privilégier des aliments qui ont des sucres lents, tels que les pâtisseries, le pain, les céréales et également une hydratation. Maintenant, vers 19h, c’est l’heure de la rupture. En ce moment également, il faudra privilégier les aliments liquides, surtout il ne faut pas manger trop chaud, faut pas manger trop frais (le gingembre, le bissap, l’eau glacée). Il faut manger quelque chose de tiède mais il faut privilégier les boissons, le café tiède, la soupe, la bouillie. Il faut couper le jeûne avec des aliments liquides. Et il faut continuer l’hydratation durant toute la soirée. L’hydratation la plus importante c’est l’eau. Il faut avoir au moins 1,5 à 3 litres d’eau bu. Le troisième repas c’est la nuit, qu’on assimile au dîner. En ce moment, il faudra prendre des aliments qui sont riches en céréales et, également des aliments qui sont riches en légumes », conseille le Docteur Ibrahima Sory Barry.

Il est déconseillé aux musulmans de faire d’activités physiques extrêmes dans la journée. Par contre, la pratique du sport est recommandée vers la soirée. Il est aussi déconseillé de fumer après la rupture du jeûne. Car, le tabac est nuisible à la santé.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

TPI de Kaloum : la partie civile regrette le report de l’audience dans le procès avec l’ancien ministre Ahmed Kanté

LEDJELY.COM

L’UNICEF soutient le Gouvernement guinéen pour la signature du plan d’adhésion de la Guinée à l’Initiative pour l’Indépendance Vaccinale

LEDJELY.COM

CNT : Dr. Dansa Kourouma interpelle Bah Oury sur quelques défis de l’heure

LEDJELY.COM

Opinion : la durée des processus de transitions militaires en Afrique

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : les pèlerins guinéens ont commencé à rallier les Lieux saints

LEDJELY.COM

Recrutement à la Fonction publique : le ministre Bourouno a lancé les épreuves à Labé

LEDJELY.COM
Chargement....