Ledjely.com
Accueil » KALOUM : une famille déguerpie par les forces de l’ordre à Almamiyah
ActualitésSociété

KALOUM : une famille déguerpie par les forces de l’ordre à Almamiyah

La famille de feue M’mahawa Touré, résidant au quartier Almamiyah dans la commune de Kaloum depuis la période coloniale, s’est vue déguerpir des lieux par les forces de l’ordre, à la demande de Habib Diallo qui se dit désormais propriétaire des lieux. 

Depuis le décès de M’mahawa Touré, la famille s’est vue plonger dans les ennuies. En effet, cinq personnes disent être toutes propriétaires des lieux. Il s’agit Elhadj Bouna Keita, Lansana Sylla, Lamine Diané, Jean Kobolet Soumah et Habib Diallo. Mais trois d’entre elles sont décédées. Désormais, la bataille de fait entre Habib Diallo et Elhadj Bouna Keita, tous opérateurs économiques. « Habib Diallo déclare avoir acheté le domaine des mains d’autres personnes. Aucun document ne nous a été brandi pour prouver que la maison a été vendue. Qu’ils nous laisse tranquille, la maison ne leur appartient pas. Si la maison leur appartient qu’ils nous montre un document qui le justifie. Il ne faut pas qu’ils nous envoient des faux documents en provenance des tribunaux que la concession leur appartient ! Pour qu’elle leur appartienne, il faut un jugement », clamait dans la foulée Hadja Mayeni Camara, épouse de Mamadou Mbaye N’Diaye, fils aîné de la défunte M’mahawa Touré.

Selon la famille, c’est au petit matin qu’ils ont été surpris par la descente musclée des gendarmes de l’escadron mobile de Sans fil, les invitant de quitter immédiatement les lieux. Voulant s’opposer à cette opération de déguerpissement, plusieurs jeunes ont été interpellés et conduits au poste de gendarmerie. Les agents ont continué leur opération et démoli les bâtiments se trouvant sur le domaine à l’aide des pioches et d’autres métaux.

Mamadou Mbaye N’Diaye, dit Grand Pape, fils aîné de la défunte, dit avoir hérité le domaine à la mort de sa maman, survenue le 11 février 1984. Il assuré qu’aucun contentieux ne liait sa défunte mère à une autre personne.

Au moment où nous quittions les lieux, le bâtiment principal était encerclé par deux pick-up de la gendarmerie. Quant à la famille, elle avait tous ses objets éparpillés dehors.

Balla Yombouno

Articles Similaires

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM

Santé : le comité technique du projet sur l’analyse approfondie du genre dans la vaccination se réunit à Conakry

LEDJELY.COM

Dispartion de Foniké Menguè et Billo Bah : l’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits humains condamne et appelle à des enquêtes

LEDJELY.COM
Chargement....