Ledjely.com
Accueil » SOCIETE : la communauté Kissi veut prévenir la perte de son identité culturelle
ActualitésCultureGuinée

SOCIETE : la communauté Kissi veut prévenir la perte de son identité culturelle

La Communauté Bémakissia arrive au constat du risque de disparition qui plane sur sa culture identitaire. Et ne voulant pas se résoudre à cette perspective, elle veut s’attaquer au défi de front et sans tarder. D’où la tenue ce samedi 14 mai 2022 à Sanoyah-km36 d’une rencontre autour de la problématique.  

 Si la cérémonie a été initiée par la première vice-présidente du Conseil national de Transition, c’est à Louis Yombouno, premier vice-maire de la commune rurale de Manéah qu’il est revenu de planter le décor de la rencontre. « Cette rencontre culturelle vise à sauver et à protéger la culture kissienne qui est aujourd’hui en perte de vitesse, dû aux emprunts des autres cultures et à l’abandon de la nôtre », dit-il.

Précisant son idée, il poursuit : « Les coutumes sont aujourd’hui délaissées au profit des autres coutumes. Nos enfants, nos frères, nos sœurs ont honte de leur langue et de leurs coutumes ». Or, soutient-il : « Sachant que la langue est un déterminant de l’intégration sociale au sein d’une communauté et représente l’un des piliers constitutifs d’une culture, la communauté Kissi a donc intérêt à enseigner la langue et les coutumes aux nouvelles générations, au risque de leur disparition d’après les résultats des études menées par les sociologues ».

Invitant son auditoire à se réapproprier ses coutumes et mœurs, Louis Yombouno se voulant pragmatique donne l’exemple du mariage, du baptême du nouveau-né et même des sacrifices dont célébration est soutenue par des danses folkloriques, les théâtres et récitals.

Jean-Baptiste Tounkara, président de l’Association pour le développement de la préfecture de Kissidougou, par ailleurs membre du Haut-conseil de Bémakissi, pour sa part, estime que rien n’est encore tard. « La culture kissie est à valoriser, à promouvoir, à développer et à amplifier. La culture kissie qui est l’expression de l’âme de la communauté kissie qui va être le firmament des activités de Bémakissia », préconise ce dernier

M. Tounkara évoque à l’appui, un plan de développement culturel qui devrait être déployé par en relation avec l’ONG Makona.

De son côté, Hadja Maimouna Yombouno première vice-présidente du CNT a émis le souhait que les enfants kissi nés dans la capitale guinéenne soient initiés à la culture de leur communauté. « Il est donc important de les faire ressourcer afin qu’ils connaissent notre culture »

La cérémonie a pris fin par la prestation des artistes de la communauté et la danse traditionnelle kissie

Balla Yombouno 

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....