Ledjely.com
Accueil » Oyé Béavogui en colère contre le G58 : « Ils veulent compromettre la transition »
ActualitésGuinéePolitique

Oyé Béavogui en colère contre le G58 : « Ils veulent compromettre la transition »

En marge de la célébration des 75 ans du PDG-RDG ce samedi, 14 mai 2022, le secrétaire général par intérim du parti de l’ancien président Ahmed Sékou Touré, s’est exprimé sur la situation socio-politique guinéenne, marquée par l’annonce de l’interdiction des manifestations sur la place publique. Il n’a pas fait de cadeau à certains acteurs de la classe politique guinéenne qu’il accuse de vouloir saquer la transition.

Oyé Béavogui n’est pas passé par le dos de la cuillère. Il a cité nommément les partis politiques membres du G58 qu’il accuse d’avoir pour ambition de compromettre la bonne marche de la transition. Pour lui, les formations politiques de ce groupe, abonnées à la marche en arrière du pays, voudraient de nouveau de ramener dans le passé. « Il est évident que des soi-disant grands partis à repli identitaire réunis au sein du G58 veulent compromettre l’évolution, la bonne marche de la transition. Ceux qui ont imprimé une pratique rétrograde à l’évolution politique du pays. Ils veulent encore nous ramener dans le cercle vicieux des manifestations indésirables et inopportunes », déclare-t-il.

Mais le leader par intérim du PDG appelle ceux qui pourraient être mis à contribution par les appels à la manifestation à faire montre de discernement. « Le PDG a de la peine pour les jeunes, le PDG a de la peine pour les femmes de Guinée. Les jeunes froidement abattus lors des séries de manifestations d’autres qui sont devenus des handicapés à vie par le fait de la manipulation politique », rajoute-t-il. Dans une allusion à peine voilée à la récente rencontre entre l’UFDG et le RPG, soutient-il : « Ces mêmes, pendant ces 11 dernières années, qui s’affrontaient dans les rues et la nuit ils se font la cour. Et pourtant, notre camarade secrétaire Mohamed Touré, dans toutes ses déclarations, l’avait dit et signifié que ce sont les mêmes qui tiennent le système ». Réitérant qu’il s’agit de « partis à repli identitaire », Oyé Béavogui les accuse en outre de « baigner dans la corruption, le mensonge, la délation, l’immoralité politique et le mépris de la réserve historique »

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM

Foniké Mengue et de Billo Bah : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme appelle à les libérer

LEDJELY.COM
Chargement....