Ledjely.com
Accueil » Ismaël Condé estime « qu’on ne peut pas toujours être dans les rues » pour manifester
A la uneActualitésGuinéePolitique

Ismaël Condé estime « qu’on ne peut pas toujours être dans les rues » pour manifester

Alors que plusieurs partis politiques, dont le sien l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), menacent de descendre dans les rues pour manifester contre certaines décisions du CNRD, telle que l’élaboration du chronogramme de la transition, Ismaël Condé estime qu’il faut changer de stratégie face à la junte militaire qui dirige la Guinée depuis septembre dernier.

Invité samedi du « Mirador », une émission diffusée sur les antennes de FIM FM, le maire de la commune de Matam, a réaffirmé son opposition à « toute privation des droits des Guinéens », assurant que l’interdiction des manifestations politiques sur la voie publique jusqu’aux prochaines campagnes électorales, prise vendredi soir par le CNRD, doit être dénoncée. « Il faut que les uns et les autres sachent que dans ce pays, la liberté de manifester est un droit constitutionnel. Bien que la Constitution soit aujourd’hui suspendue, mais la Charte [de la transition] prévoit que cette liberté soit accordée aux Guinéens », a rappelé l’ancien prisonnier politique.

Toutefois, Ismaël Condé estime que le moment n’est pas opportun pour la reprise des manifestations, d’autant plus qu’il y a une possibilité de se réunir autour de la table pour discuter « sans que cela ne cause du tort à d’autres qui se lèvent tous les jours pour aller chercher leur quotidien ».

Il demande donc aux leaders politiques de privilégier la voie des négociations, au de celle de la pression de la rue. « On ne peut pas toujours être dans les rues. À un moment donné, il faut qu’on se retrouve, qu’on accepte ensemble d’être autour de la table pour discuter de nos propres problèmes sans que la CEDEAO, l’Union européenne et le G5 ne soient là. Les Guinéens doivent être assez matures pour discuter entre eux », a exprimé ce cadre du bureau politique de l’UFDG. « C’est à l’issue de tout ça là que que le dernier des recours doit revenir à la manifestation », a-t-il conclu.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

Viol à Hakuna Matata : l’auteur présumé nie les faits mis à sa charge

LEDJELY.COM

Nanfo Diaby : « Le jugement est à Dieu »

LEDJELY.COM

FOULA MADINA : l’élection du bureau des conducteurs de taxis motos vire à la violence

LEDJELY.COM

RD CONGO : la visite papale, un révélateur du besoin de paix

LEDJELY.COM

Pour Blaise Goumou, rien ne justifiait la descente de la garde présidentielle au stade

LEDJELY.COM

TPI de Mafanco : ‘’Américain’’ répond de la ruse dont il usait pour attirer les filles dans son lit

LEDJELY.COM
Chargement....