Ledjely.com
Accueil » GUINÉE : l’appel aux manifestations du FNDC largement abordé aux assemblées générales des partis politiques
A la uneActualitésGuinéePolitiqueSociété

GUINÉE : l’appel aux manifestations du FNDC largement abordé aux assemblées générales des partis politiques

Alors que le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) interdit les manifestations politiques sur la voie publique jusqu’aux prochaines campagnes électorales, le Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) appelle à une journée de mobilisation le 23 juin prochain, dans le Grand Conakry (la capitale et les villes voisines de Coyah et Dubréka), contre la gestion solitaire de la transition par la junte militaire dirigée par le colonel Mamadi Doumbouya. Un appel qui a été largement abordé ce samedi 11 juin dans la plupart des assemblées générales des partis politiques.

Au siège du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN), la marche prévue par le FNDC est mal perçue par Lansana Kouyaté. Même s’il rappelle que c’est au gouvernement de décider d’encadrer les manifestations, l’ancien Premier ministre souhaite qu’il n’y en ait pas pour, dit-il, ne pas exposer la transition à des violences. « Ça a commencé déjà parce qu’il y a déjà un mort. C’est un mort de trop en réalité. Je souhaite qu’il n’y ait pas un deuxième ou un troisième et c’est comme ça que ça commence », a fait remarquer Lansana Kouyaté, avant d’ajouter que si ça continue sur cette lancée il n’y aura pas d’élections.

C’est approximativement la même position qui a été défendue par le RPG/Arc-en-ciel, lors de son assemblée générale. Par là, les responsables appellent plutôt au calme et à la tranquillité, et déclarent que l’option de la rue ne sera jamais envisagée contre la junte qui a renversé leur champion Alpha Condé. « À un moment donné, vous avez dit que le bureau national ne vaut rien, parce qu’on ne vous a pas dit de sortir [manifester dans la rue]. Encore une fois, on ne vous dira jamais de sortir », a indiqué Elhadj Ahmed Tidiane Traoré, membre du bureau politique national du parti.

Poursuivant, ce cadre du Rpg précise que le défi au sein de l’ancien parti au pouvoir serait plutôt d’œuvrer pour la réconciliation nationale. « Le CNRD a dit qu’il va réunir tous les Guinéens ensemble, nous sommes en train d’observer le CNRD(…) Nous leur faisons confiance. On sait qu’ils le feront. Quand ils le feront, en ce moment, nous serons convaincus que ce sont des hommes de parole. Nous vous disons encore d’être disciplinés, de ne pas mal parler du CNRD, de ne pas mal parler du président de la transition », a-t-il exhorté, en effet aux militants du parti.

Contrairement à ces deux partis, l’Union des forces républicaines (UFR) pense que cet appel mérite d’être accompagné. Pour Saikou Yaya Barry, secrétaire administratif du parti dirigé par Sidya Touré, le FNDC, « en refusant d’être au CNT et dans un gouvernement » a tiré ses conclusions après plusieurs mois d’observateurs du processus de la transition. « Aujourd’hui, ils se rendent compte que le pouvoir tangue et ne suit pas le bon chemin. Ils nous demandent de sortir le 23 juin. Allons-nous rester tranquilles ? Non ! », a tranché l’ancien député qui appelle donc à accompagner le FNDC dans sa marche pacifique projetée, pour demander le respect des lois. « Nous allons les accompagner », a-t-il promis.

A l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), on n’écarte pas non plus l’accompagnement de cette manifestation. Même si cela n’a pas été officiellement confirmé par Kalémodou Yansané, l’un des vice-présidents du parti qui a dirigé l’assemblée générale de ce samedi à Dixinn. « Si un mot d’ordre est donné par le FNDC sur les motifs que nous-mêmes nous exigeons, c’est comme si nous sommes dans la même barque. Qu’on le dise ou qu’on ne le dise pas, c’est comme si nous sommes dans la même barque », a-t-il tout de même tranché.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

BURKINA FASO : les autorités fixent les avantages accordés au VDP

LEDJELY.COM

ANALYSE : le Ghana, la Côte d’Ivoire et la Guinée, les prochaines cibles des Jihadistes ?

LEDJELY.COM

Guillaume Hawing « Ministre des examens » : La priorité, hélas, l’évaluation des acquis (édito-Mognouma)

LEDJELY.COM

KINDIA : Enabel fait le point de son projet dédié au territoire du mont Gangan

LEDJELY.COM

Education : le colonel Doumbouya créé un service dédié à l’enseignement pré-universitaire privé

LEDJELY.COM

Le père de Toumba pas opposé à ce que son enfant se marie avec l’artiste nigérienne Tichou

LEDJELY.COM
Chargement....