Ledjely.com
Accueil » TRANSITION : Cellou Baldé demande la dissolution du CNT
A la uneActualitésGuinéePolitique

TRANSITION : Cellou Baldé demande la dissolution du CNT

Le Comité national du rassemblement pour le développement (CNRD) a publié un communiqué hier, dimanche 10 juillet 2022, pour inviter le Conseil national de la transition (CNT) à surseoir à la rédaction de l’avant-projet de la nouvelle Constitution, dont une commission ad-hoc de 11 conseillers avait été mise en place. Une décision que Cellou Baldé, coordinateur national des fédérations de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) trouve inopportune et dilatoire.

Ce cadre du parti dirigé par Cellou Dalein Diallo pense qu’il faut plutôt dissoudre l’organe qui sert de parlement pendant cette période de transition.

Chez nos confrères de FIM FM ce lundi 11 juillet 2022, l’ancien député uninominal de Labé a indiqué avoir affirmé il y a 5 jours sur sa page Facebook que l’ensemble des organes de la transition sont disqualifiés au regard de l’évolution de la situation en Guinée, « surtout la conduite de la transition ». Il a souligné avoir demandé, à cet effet, à ce que la classe politique, l’ensemble des forces vives exigent la dissolution du Conseil national de la transition. Mais, selon lui, il aura fallu attendre la publication de cette liste de la commission ad-hoc pour que l’opinion publique comprenne que l’organe législatif de transition n’est pas bien géré. « Nous sommes dans une période de rupture de légitimité. Et donc, on va à la recherche de consensus. Oui, il y a eu un communiqué du colonel Sadiba au nom du CNRD, mais moi en tant qu’acteur politique je considère qu’ils sont toujours dans le dilatoire », a estimé Cellou Baldé

Dans le même communiqué du CNRD, il est indiqué que la rédaction de la nouvelle constitution se fera suite à l’annonce des conclusions des assises nationales. Des assises qui, selon ce responsable de l’UFDG, ont été boudées par une bonne partie de la classe politique — les grands acteurs politiques représentatifs et les acteurs de la société civile représentatifs — en Guinée. « Donc, pour moi jusqu’à présent, il n’y a pas eu la volonté réelle d’aller vers un dialogue sincère et franc », a-t-il assuré.

Pour lui, ce communiqué et contre communiqué n’ont qu’un seul objectif : « C’est pour saper les efforts de la CEDEAO et celui du peuple de Guinée par rapport au véritable cadre du dialogue ». Et de conclure : « C’est la fuite en avant du CNRD qui continue. Pour moi, Sadiba et Dansa Kourouma c’est bonnet blanc et blanc bonnet ».

Aliou Nasta

Articles Similaires

Blaise Goumou : « Si on était à la CPI, ça allait être une honte pour la Guinée »

LEDJELY.COM

Mort de Thierno Mamadou : « C’est notre hiérarchie qui nous a dit de tirer »

LEDJELY.COM

Enseignement Supérieur : le colonel Doumbouya nomme plusieurs responsables

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : Blaise Goumou confondu sur une de ses affirmations

LEDJELY.COM

Simandou et Accord-Cadre Sino-Guinéen : redémarrage des travaux de construction en mars 2023 !

LEDJELY.COM

Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes aussi des Guinéens… »

LEDJELY.COM
Chargement....