Ledjely.com
Accueil » REDUCTION DES PARTIS POLITIQUES : « La question n’a pas de sens », selon Fodé Oussou Fofana
A la UneA la uneGuinéePolitique

REDUCTION DES PARTIS POLITIQUES : « La question n’a pas de sens », selon Fodé Oussou Fofana

Le débat a commencé timidement dans le sillage des consultations menées en mars dernier par les Conseils du CNT à travers le pays. Mais il prend de plus en plus forme. Au point que la réduction des partis politiques est l’une des recommandations que l’on retrouve à l’intérieur du rapport final sur les Assises nationales. Pourtant, certains estiment que ce le débat n’est ni nécessaire, ni pertinent. C’est le cas de Dr. Fodé Oussou Fofana, vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG).  

Quand nos reporters lui posent la question, il est quelque peu embarrassé. Le vice-président de l’UFDG trouvant que le débat sur la réduction des partis politiques est « question (qui) n’a pas de sens ». « C’est tellement illogique qu’on n’a pas besoin d’en débattre », enfonce-t-il. Aux yeux de Dr. Fodé Oussou Fofana, le débat est si inopportun qu’il aimerait savoir ce qui a amené à formuler une telle recommandation. « Je pense qu’il faut aller rencontrer ceux qui ont proposé de réduire les partis politiques, pour leur demander les raisons pour lesquelles ont doit réduire le nombre de partis politiques et quels sont les critères qu’il faut utiliser pour arriver à cette réduction », estime-t-il.

A la limite, pour l’acteur politique, le débat sur la réduction des partis politiques ne peut relever que de la diversion. Autrement, d’autres aspects en rapport avec les partis politiques qui mériteraient mieux que l’on s’y penche. « Nous avons aujourd’hui des partis politiques qui n’existent que par le nom. Des partis politiques qui n’ont que leur agrément, qui n’ont pas de siège, qui n’ont pas participé à aucune élection, qui ne font absolument rien », fait-il remarquer. En pareille circonstance, on devrait plutôt se préoccuper de « rendre disponibles des critères que l’on doit remplir pour créer un parti politique. Ensuite, veiller à ce que les gens se conforment à ces critères-là », indique Dr. Fodé Oussou Fofana

Aminata Camara

Articles Similaires

Retour à l’ordre constitutionnel : l’ANAD dénonce le « renoncement aux engagements »

LEDJELY.COM

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

LEDJELY.COM

Cifo Kètouré en prison : Michel Balamou fustige l’humiliation de l’enseignant

LEDJELY.COM

Mandiana : affrontements meurtriers entre Guinéens et Maliens

LEDJELY.COM

Récurrence des incendies : le procureur général aussi évoque la piste criminelle

LEDJELY.COM

Affaire Kètouré : le verdict attendu ce vendredi

LEDJELY.COM
Chargement....