Ledjely.com
Accueil » BOKE : les populations saluent plutôt la desserte du courant 24h/24
A la une Actualités Basse-Guinée Energie Guinée

BOKE : les populations saluent plutôt la desserte du courant 24h/24

Boké a accueilli le samedi dernier la cérémonie d’inauguration d’un poste électrique devant désormais permettre de servir toute la ville, ainsi que plusieurs autres localités avoisinantes en courant électrique 24h/24.  Et dans cette ville où on a longtemps assisté à des manifestations réclamant le courant, les populations ne cachent pas la joie qu’ils ressentent avec les nouvelles perspectives qui s’offrent à elles. Bien sûr, ce n’est pas la fin des défis auxquels Boké, ville pourvoyeuse des principales ressources du pays, est confrontée. Mais à coup sûr, quelque chose a changé…

La trentaine, arborant un sourire reflet de son soulagement, Amadou Camara, natif de Boké, dans le quartier de Dibya, a de quoi jubiler. Maintenant qu’il peut disposer du courant 24h/24, il lui sera loisible d’utiliser tous les appareils électro-ménagers. Et sa joie est inversement proportionnelle au désespoir qu’il avait fini par épouser. « On avait tant attendu que finalement on s’était dit qu’on était tout simplement destiné à cette parcimonie du courant », confie-t-il à notre envoyé spécial. Il dit sa reconnaissance aux nouvelles autorités pour l’intérêt qu’elles témoignent à Boké. « Autrement, c’est un problème qui devait être dépassé depuis très longtemps », regrette-t-il.

Pour autant, Amadou a un autre défi qu’il aimerait voir relever dans sa ville natale. Un autre problème, selon lui, continue en effet de fatiguer non seulement sa cité, mais la Guinée toute entière. « C’est de trouver de l’eau potable. Il y a plusieurs sociétés qui devraient aussi contribuer à l’émergence de la ville », lance-t-il en direction des sociétés minières qui évoluent dans la région.

En Guinée, il se trouve que la réalisation des infrastructures n’est pas une fin en soi. Encore faut-il qu’elles soient bien entretenues pour garantir leur pérennisation.  En la matière, Amadou fait confiance à la rigueur dont fait montre le CNRD. « Le colonel Doumbouya a tendance à vouloir accélérer tous ces projets. S’il est comme ça, il va aussi veiller à ce qu’il y ait le suivi derrière », indique-t-il avec certitude.

Fatoumata Kaba, elle, est commerçante. Avant, elle avait du mal à conserver ou à écouler rapidement certaines des marchandises qui nécessitent la congélation. Elle est donc toute heureuse de réaliser que le courant sera désormais disponible à tout moment. « Le courant venait quelques fois vers 19 ou 20 heures et même ça, ce n’était pas régulier », se souvient-elle. Or, poursuit-elle : « Il fait extrêmement chaud ici. L’eau glacée, les boissons fraîches ou les yaourts sont extrêmement sollicités. Par manque de courant, on n’arrivait pas à rafraîchir ces aliments. Ce qui rendait difficile son écoulement rapide. Et l’autre chose, c’est que certaines boissons se dégradent sous l’effet de la chaleur intense de la ville. C’étaient toujours des pertes. Même si tu as un congélateur, c’est difficile de conserver tout ça avec la chaleur ».

L’électricité n’est plus un luxe 

Résident au quartier Koulifaya, Mamadou Bhoye Diallo estime quant à lui que Boké mérite mieux que ça. Se réjouissant néanmoins de la réalisation du poste électrique, le jeune étudiant appelle les citoyens de Boké à comprendre que l’électricité n’est pas un luxe en 2022 « mais plutôt une commodité ». Bhoye s’attendait plutôt à ce que les actions des autorités soient orientées vers « la modernisation de la ville, l’insertion des jeunes dans la fonction publique ou encore l’amélioration des conditions de vie des citoyens après plusieurs années d’exploitation de nos terres ». 

Aliou Nasta

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....