Ledjely.com
Accueil » ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Dr. Diaka Sidibé fait le point et dévoile les perspectives
A la uneEducationGuinée

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Dr. Diaka Sidibé fait le point et dévoile les perspectives

Nommée en novembre 2021, Dr. Diaka Sidibé, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, vient donc de boucler sa première année à la tête du département. L’occasion d’en dresser le bilan et de fixer le cap pour les prochaines étapes.  

Au niveau du bilan, la ministre de l’Enseignement supérieur a dressé une longue liste des actions et réformes qui auront été menées au cours de cette première année.  Cela va de la réforme des programmes à la digitalisation du système par la mise en place d’espace numérique au sein des institutions, en passant par le développement et la mise en place d’un programme pilote d’étudiants entrepreneurs, de politique d’alternance et de stage ou encore la relance et la valorisation de la recherche et de l’innovation par l’élaboration d’une politique nationale de l’innovation. Dr. Diaka Sidibé cite aussi la formation des formateurs dont elle entend faire le levier de qualification du système éducatif. Au cours de l’année écoulée, elle s’est également attelée à la poursuite de la réhabilitation et la construction des infrastructures.

Plutôt fière de ce bilan, la cheffe du département entend faire de l’année 2023, celle du renforcement et de la consolidation de la gouvernance au sein des institutions d’enseignement. Pour cela, elle promet de poursuivre le processus de mise en place des conseils d’administration dans les EPA. Des conseils d’administration qui connaîtront notamment la participation du secteur privé. La révision des textes règlementaires régissant notamment les Institutions d’enseignement supérieur devrait également faire partie de ses priorités. Elle voudrait en outre s’assurer d’une meilleure gestion des enseignants via notamment la mise à disposition d’un portail d’information sur les enseignants et l’introduction de l’identification de ces derniers (INE). L’importance que la ministre accorde à la recherche devrait davantage en outre un peu plus se matérialiser avec la création d’un fonds de recherche et d’innovation.

Le renforcement de la gouvernance devrait également se traduire par la dématérialisation des services financiers (paiement des bourses, etc.) et par l’assainissement du secteur à travers en particulier le recensement biométrique des étudiants et des enseignants.

Que le souci que revêtent les infrastructures devrait amener à la réhabilitation et à l’extension de 4 universités régionales (Sonfonia, Labé, Kankan et N’zérékoré), assorties de l’équipement et de la réhabilitation des laboratoires de travaux pratiques

Bref, « l’ambition de mon département, c’est de bâtir un système éducatif fort, mettant à profit les pratiques innovantes et créatives afin de favoriser l’insertion socioprofessionnelle des étudiants de notre pays »

Fodé Soumah 

Articles Similaires

Tidiane Conté de l’UFR : « La Transition ne commencera jamais sans nous »

LEDJELY.COM

Guinée : les opposants au CNRD face à l’insurmontable défi de la mobilisation (Edito-Mognouma)

LEDJELY.COM

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM
Chargement....