Ledjely.com
Accueil » TRANSITION : le CNT adopte le Programme de référence intérimaire (PRI)
A la uneFinancesGuinéePolitique

TRANSITION : le CNT adopte le Programme de référence intérimaire (PRI)

Après l’avoir examiné, les conseillers nationaux ont adopté le Programme de référence intérimaire (PRI 2023-2025) ce jeudi 15 décembre 2022 en présence du Premier ministre, des membres du gouvernement et du gouverneur de la Banque centrale.

Le PRI est un outil stratégique qui expose et développe les grands axes de développement prévus par le gouvernement de transition.

Dans son rapport, la commission ‘’Plan, Affaires financières et Contrôle budgétaire’’ a mis en exergue l’objectif du PRI qui est d’offrir une « vue d’ensemble et détaillée du chemin à parcourir ainsi que des actions concrètes à poser, de façon à contribuer efficacement à la réalisation pleinement aboutie des missions de la Transition ». Des missions du reste définies par la Charte de la Transition en vue d’une « Guinée plus résiliente aux facteurs de fragilité politique, économique, sociétale et environnementale ».

Trois phases sont prévues dans la mise en œuvre du PRI

  • la Fondation ;
  • la Consolidation ;
  • l’Achèvement.

Le coût global du programme est estimé à 108 000 milliards GNF, soit 12 milliards 273 millions de dollars des États-Unis (USD). Il est réparti par axes et phases de la manière suivante :

Axe 1 : Rectification institutionnelle : 15 900 milliards GNF

Axe 2 : Cadre macro-économique : 5 700 milliards GNF

Axe 3 : Cadre légal et Gouvernance : 10 800 milliards GNF

Axe 4 : Action sociale et Emploi jeunes : 32 400 milliards GNF

Axe 5 : Infrastructures, Connectivité et Assainissement : 43 200 milliards GNF.

Le PRI a un cadre opérationnel dont les axes et leurs activités respectives ainsi que les reformes y afférentes sont affectées aux différents départements ministériels dont entre autres :

A. Ministère de l’Economie et des Finances :

  • Réalisation d’audits sur les recettes fiscales et non fiscales minières ;
  • Réalisation des audits de toutes les entreprises publiques ;
  • Publication des états financiers et de toutes informations de toutes les entreprises de l’État ;
  • Publication du rapport annuel 2020 sur le portefeuille des organismes publics

B. Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique :

  • Nomination des jeunes directeurs de districts sanitaires au niveau de la préfecture ;
  • Mise en application des lois et règlements existant en matière d’approvisionnement en médicaments ;
  • Limitation du rôle du niveau central dans la régulation globale du secteur de la santé en termes de gestion technique et financière ;

C. Ministère de la Justice et des Droits de l’homme :

  • Validation et signature des textes d’application relatifs au statut particulier du personnel pénitentiaire ;
  • Validation et application des textes d’application du code de procédure pénale…

Il faut noter que le Programme de référence intérimaire a été adopté à la majorité des conseillers présents (73/81) avec 3 votes contre et une abstention.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Mesures à propos des EPA, ce qu’il faut retenir

LEDJELY.COM

Education : les enseignants contractuels menacent d’aller en grève

LEDJELY.COM

Blaise Goumou demande à être libéré

LEDJELY.COM

Guinée : les membres statutaires accentuent la pression sur le CONOR

LEDJELY.COM

Urgent: le FNDC projette une manifestation le 16 février

LEDJELY.COM

Siguiri : un accident de la route coûte la vie à deux personnes

LEDJELY.COM
Chargement....