Ledjely.com
Accueil » KINSHASA : le Pape François se pose en défenseur de la RDC et de l’Afrique
A la uneActualitésAfriqueMondePolitique

KINSHASA : le Pape François se pose en défenseur de la RDC et de l’Afrique

On savait que son déplacement en République démocratique du Congo (RD Congo) revêt une importance capitale. Conséquemment, on s’attendait bien à ce qu’il y livre un message fort. Mais le Pape François est certainement allé au-delà de tout ce qu’on espérait. Au moment où l’est du pays est en proie à de nouvelles flambées de violences qu’il impute au Rwanda voisin, le président Félix Tshisekedi n’aurait pas pu espérer un meilleur défenseur et une meilleure tribune. Relevant fort justement le déchirant paradoxe entre les immenses richesses de ce vaste pays au cœur du continent africain et la misère crasseuse de nombre de ses citoyens, le souverain pontife en a imputé la responsabilité à la cupidité et au cynisme des grandes puissances du monde qui pillent les trésors sans se soucier du sort des Congolais. Et aux yeux du Pape François, la RD Congo est l’incarnation du colonialisme économique dont pâtit encore le continent africain. Un discours qui, au-delà du pays de Patrice Lumumba, doit avoir un écho favorable à Bamako et à Ouagadougou.

Vampirisation

Le souverain pontife a dû être bien briefé sur les enjeux qui sous-tendent la crise politico-sécuritaire qui déchire la République démocratique du Congo (RDC) depuis des dizaines d’années. Parce qu’il est vrai que de quelque manière que l’on aborde la problématique de ce pays, on en arrive à la même conclusion : la convoitise de ses richesses est à la base des larmes et du sang qui y coulent depuis trop longtemps. Et bien sûr, tapies dans l’ombre et tirant les ficelles, les grandes puissances sont à la manœuvre. Via les nombreux groupes armés qui font régner la terreur dans la partie orientale du pays, le Rwanda, le Burundi ou encore l’Ouganda ne sont en réalité que des pions qui servent des intérêts à la fois plus colossaux et plus lointains. Les diamants, le coltan et le cuivre qui sont extraits du sous-sol des zones occupées alimentent à coup sûr des firmes installées à l’autre bout de la Terre. En retour, l’entretien du climat de violence assure la pérennité d’un florissant marché des armes. Ainsi donc, en dénonçant en des termes aussi clairs que ceux qu’il a employés hier, le rôle trouble des grandes puissances dans la vampirisation du RD Congo, le Papa François ne se trompe certainement pas. Même si les élites congolaises qui se sont succédé à la tête du pays depuis son indépendance, ne sont pas elles non plus, sans reproches.

Remords et repentance

Le pamphlet du souverain pontife contre le colonialisme économique dont l’Afrique ferait toujours l’objet, lui aussi, n’est pas dénué de pertinence. Sauf qu’en réalité, pour bien de pays du continent, même la souveraineté politique n’a été qu’une farce. En témoigne le débat passionné auquel on assiste aujourd’hui à propos de la présence de l’armée française en Afrique. En témoignent également les discussions tout aussi animées au sujet du droit et de la capacité du continent à se choisir librement ses partenaires. Mais quand le Pape se met à fustiger le colonialisme en Afrique, on ne peut s’empêcher d’y voir des remords, une repentance. Car pour beaucoup, au nom de sa vocation civilisatrice qui l’avait incitée à dépêcher des missionnaires sur le continent africain, l’Eglise catholique a préparé l’avènement de la colonisation. De ce fait, elle avait légitimé l’arrivée du colon, en présentant les peuples indigènes comme nécessitant un dressage pour les hisser au niveau d’une certaine civilisation. Mais c’est tout de même à la fois réconfortant et rassurant d’entendre le chef de cette église se démarquer et condamner le pillage des ressources de ce continent, en ce début 2023. Même si on se demande bien ce que son discours va véritablement changer sur le terrain ?

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

Retrait des agréments des médias : « La mesure ne constitue pas une entrave à la liberté de la presse »

LEDJELY.COM

Guinée : ABLOGUI lance son application GquiOse dédiée à la santé reproductive

LEDJELY.COM

Santé : la Guinée signe le plan d’adhésion pour l’indépendance vaccinale

LEDJELY.COM

Santé et droits sexuels reproductifs des adolescents : Plan International Guinée travaille à l’engagement de toutes parties prenantes

LEDJELY.COM

Présentation de politique générale du Gouvernement : le Premier ministre attendu ce lundi devant le CNT

LEDJELY.COM

Culture : le ministre Moussa Moïse Sylla signe une convention de management en vue de la relance des ballets africains de Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....