Ledjely.com
Accueil » Cosa : tristesse et lassitude dans la famille d’Ousmane, victime de la répression des manifestations
A la uneActualitésGuinéePolitique

Cosa : tristesse et lassitude dans la famille d’Ousmane, victime de la répression des manifestations

La semaine dernière, à l’appel des Forces vives de Guinée, des jeunes favorables à l’opposition ont manifesté dans les quartiers qui bordent la route le Prince, dans la commune de Ratoma. Et les Forces de l’ordre y ont été déployées pour empêcher les manifestations qui demeuraient interdites. Au soir du mercredi 10 mai, les organisateurs des manifestations dénombraient 7 victimes. Au nombre d’entre elles, Ousmane Bah, un jeune mécanicien de 21 ans dont la famille habite précisément dans le secteur Nassouroulaye 2, dans le quartier Cosa. A la veille d’une nouvelle série de manifestations programmées par les Forces vives, un reporter du Djely s’est rendu dans la famille du défunt pour recueillir sentiments et messages.

Jusqu’à ce lundi, les voisins continuaient à défiler dans la famille pour présenter les condoléances. Sur les circonstances dans lesquelles Ousmane a trouvé la mort, son frère, Ibrahima raconte, la peine contenue : « Il était environ 13h, on était ensemble dans le quartier ici dans un kiosque d’un autre frère. On prenait du café quand trois pickups de la gendarmerie sont arrivés. Tout le monde a pris la fuite, y compris mon frère. Arrivé au terrain (endroit situé à quelques mètres du kiosque), un gendarme a ouvert le feu sur la foule. L’un des amis a été blessé à la main et c’est quand Ousmane est venu au secours de ce dernier qu’il a lui-même reçu aussi une balle à la poitrine et il succombé sur place ». Pour Ibrahima, il n’y a pas de débat, c’est le gouvernement qui responsable de la mort de son frère. Dans la mesure où, dit-il, c’est le « gouvernement qui déploie des agents qui tirent à sur les jeunes ».

C’est aux cris des gens qu’Ibrahima a réalisé que son frère a été tué. Il est retourné le voir, mais ce dernier au même titre que d’autres blessés avaient été évacués dans une clinique d’à côté. « Quand je suis arrivé là-bas, le médecin m’a dit que quatre jeunes blessés par balle avaient été admis chez lui, mais que l’un d’eux était décédé. Je lui ai demandé de me faire voir le corps. C’est ainsi que j’ai effectivement réalisé que c’était lui. Je n’en revenais pas de le voir allonger là, inerte », confie le grand-frère.

Dans la famille, on décrit feu Ousmane comme un jeune plutôt sage. « C’est un jeune qui était bien. Il ne m’a jamais dit non. Il avait la confiance de tout le monde. Il n’avait pas de problème ici dans le quartier et dans son lieu de travail. Il est le troisième fils de sa maman », témoigne son père, Bella Bah.

Ce lundi, la famille n’était pas rentrée en possession du corps. « Il se trouve actuellement à l’hôpital Ignace Deen. Le procureur demande un rapport du médecin qui s’est occupé du corps. Pour l’instant, le dossier se trouve au tribunal de Dixinn », indique son frère. Il leur avait promis qu’ils pourraient recevoir le corps hier ou ce mardi.

Après cette expérience douloureuse, la famille appelle les acteurs politiques à revoir la stratégie de revendication. « L’organisation de ces manifestations n’est pas la bonne solution pour résoudre cette crise. Il faut que le gouvernement et les forces vives trouvent une autre solution que de faire sortir les jeunes dans la rue. Dans notre quartier, tous les jeunes sont déçus. Tout le monde est averti. Je les conseille de rester chez eux car après tout on assiste à des tueries qui ne finissent pas », conseille Ibrahima Bah.

El Mamadou Diari Baldé

Articles Similaires

MATAM : Badra Koné nommé président de la délégation spéciale

LEDJELY.COM

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM
Chargement....