Ledjely.com
Accueil » Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »
A la uneActualités

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

A l’occasion d’un point de presse qu’il a animé ce vendredi avec d’autres promoteurs de l’écriture N’ko, au compte de la journée internationale des langues maternelles, le très controversé Nanfo Ismaël Diaby a de nouveau défendu le fait de prier dans sa propre langue. A ses yeux, quand on prie dans une autre que celle que l’on comprend, cela se réduit uniquement à la récitation. Et quant à ceux que l’on dirige dans une prière dans une langue qu’ils ne comprennent pas, cela s’apparente davantage à une chanson de l’imam pour eux.  

Il se dit ouvert à tout le monde. Prêt à coopérer aussi bien avec les Blancs qu’avec les Arabes. Il ne fait pas non plus, selon lui, à leurs langues respectives. Mais l’imam Nanfo Ismaël Diaby n’admet pas que l’on prie le Seigneur dans une autre langue que celle que l’on comprend.  Pour lui, c’est une question de cohérence tout d’abord. Ensuite, dans une langue que l’on comprend, on communie mieux avec son Créateur.  « Abandonner notre propre langue au profit d’une autre, c’est ce qu’on appelle le retard. C’est pourquoi nous disons partout que si c’est Dieu qui nous a créés, nous allons faire tout dans notre propre langue. Cela commence par la prière, nous prions dans notre langue. C’est Dieu qui t’a créé avec ta langue, toi tu adores ce Dieu dans autre langue ? Quel paradoxe ? Est-ce que tu peux devenir arabe ? Tu ne le pourras jamais. C’est pourquoi le prophète a prié dans sa langue. Tous les autres prophètes qui l’ont précédé ont véhiculé leurs messages dans leurs propres langues jamais dans une autre langue. Comment la religion musulmane peut être universelle si ça ne se fait pas dans toutes les langues ? Si tu veux avoir Dieu, fais en sorte de l’adorer dans une langue qu’il t’a donnée », soutient Nanfo Diaby.

Dans la foulée, il avertit : « Si vous ne priez pas dans votre langue, (c’est que) vous n’avez pas prié. La langue que vous comprenez, si vous ne priez pas dans la langue que vous comprenez, vous n’aurez pas prié. Vous aurez juste fait une récitation pour faire entendre votre belle voix. La prière, c’est communier avec Dieu ».

Selon l’imam controversé, le décalage que l’on peut constater aujourd’hui entre, d’une part, le fait que les gens prient, et de l’autre, qu’ils s’adonnent néanmoins à des pratiques prohibées par l’Islam s’explique justement par le fait que les gens ne comprennent pas le contenu des versets qu’ils récitent ou qu’ils écoutent durant la prière. « Actuellement, il y a beaucoup de musulmans et trop d’adultère, c’est parce que nous prions dans une langue que les gens ne comprennent pas. C’est une chanson pour les gens, ils ne comprennent pas. S’ils comprenaient, ils ne pourraient pas commettre certains péchés. Donc, ne nous trompons pas, apprenons nos langues à nos femmes et à nos enfants », recommande-t-il, en arborant un grand sourire.

Comme les dernières fois qu’il a fait des sorties de ce type, Nanfo Ismaël Diaby doit-il s’attendre à des ennuis ? La question reste posée. Il faut rappeler que cet imam prie en Maninka depuis 1997.

Michel Yaradouno kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

SONAP : la ‘’construction de nouveaux dépôts pétroliers’’, la priorité de Moussa Cissé

LEDJELY.COM

Concert Audace : un événement musical incontournable à ne pas manquer !

LEDJELY.COM

Conakry : une importante quantité de la drogue Kush saisie par les services spéciaux

LEDJELY.COM

Aminata Conté vs Charles Wright : la journaliste et le médecin obtiennent la mise en liberté

LEDJELY.COM

Maintien de “Bill Gates” en prison : “c’est un acharnement”, proteste son avocat

LEDJELY.COM

Musèlement de la presse : les acteurs vont demander une rencontre avec le général Doumbouya

LEDJELY.COM
Chargement....