Ledjely.com
Accueil » Kourémalé : les Maliens interpellés « ne sont pas des terroristes », selon le sous-préfet
A la uneActualités

Kourémalé : les Maliens interpellés « ne sont pas des terroristes », selon le sous-préfet

Le 26 mars dernier, quelques 70 citoyens de nationalité malienne qui ont été interpellés à la frontière guinéo-malienne de Kourémalé. Depuis, le sujet est au cœur de tous les débats dans la région. Certains n’hésitant pas à évoquer une piste terroriste. Mais dans l’après-midi de mercredi, le sous-préfet est sorti de son silence pour apporter des précisions.

Depuis quelques temps, il y a comme une crainte permanente quant à l’extension du péril terroriste qui sévit au Mali vers la Guinée. Du coup, le moindre incident à la frontière entre les deux est perçue comme une manifestation de cette contagion redoutée. Et cette peur bleue s’est de nouveau manifestée depuis trois jours, avec l’interpellation de ces ressortissants maliens. Joint au téléphone, le capitaine Siaka Doumbouya, sous-préfet de Kourémalé revient sur les circonstances de leur interpellation : « On m’a appelé le mardi au petit matin pour me signifier l’arrestation des gens vers une des mosquées dont plusieurs femmes voilées. Ils étaient au total 70 dont 1 homme, 26 femmes toutes voilées et 42 enfants. A mon tour, j’ai appelé le commandant de la gendarmerie locale et d’autres unités et on s’est rendus sur place. On les a interrogés, elles ont dit qu’ils sont originaires d’un village de Ségou. Ils disent être terrorisés tous les jours et ont décidé de venir à Siguiri où réside un des parents. On leur a demandé de nous fournir des pièces les autorisant à sortir, mais en vain. D’ailleurs, seuls quelques-uns avaient une pièce d’identité. On s’est finalement rendus compte qu’ils sont dans l’illégalité. Et à notre tour, nous avons pris attache avec nos responsables au niveau préfectoral et de ce côté, on nous a conseillé d’échanger avec les responsables de Kourémalé côté malien. Mais aucune trace d’eux n’était signalée et avec cela, on a décidé de les rapatrier sur le sol malien afin d’étudier leur situation », a précisé le sous-préfet.

A la question de savoir si ces citoyens avaient un lien avec le terrorisme, le sous-préfet est prudent : « Jusqu’à preuve du contraire, ils ne sont pas terroristes. Ils n’ont pas l’air d’êtres terroristes. Ils ont été fouillés mais rien n’a été trouvé avec eux. Le doute est normal parce que toutes ces femmes sont voilées et sont wahhabites. Comme le veut notre coutume, on a envoyé une femme pour les contrôler. Elles ont été ramenées au Mali parce qu’elles n’ont pas respecté les procédures de voyage d’un État à un autre. Nous demandons aux citoyens de croire en nous », plaide la capitaine Siaka Doumbouya.

Michel Yaradouno, depuis Kankan pour ledjely.com

Articles Similaires

SONAP : la ‘’construction de nouveaux dépôts pétroliers’’, la priorité de Moussa Cissé

LEDJELY.COM

Concert Audace : un événement musical incontournable à ne pas manquer !

LEDJELY.COM

Conakry : une importante quantité de la drogue Kush saisie par les services spéciaux

LEDJELY.COM

Aminata Conté vs Charles Wright : la journaliste et le médecin obtiennent la mise en liberté

LEDJELY.COM

Maintien de “Bill Gates” en prison : “c’est un acharnement”, proteste son avocat

LEDJELY.COM

Musèlement de la presse : les acteurs vont demander une rencontre avec le général Doumbouya

LEDJELY.COM
Chargement....