Ledjely.com

Accueil » RATOMA : des femmes manifestent contre le « bail » du marché de Taouyah
A la une Actualités Société

RATOMA : des femmes manifestent contre le « bail » du marché de Taouyah

Circulation bloquée, route barricadée, boutiques et magasins fermés, c’est l’image du grand marché de Taouyah et ses alentours ce lundi matin. En colère, des femmes manifestent contre le bail de leur marché par le maire de la commune de Ratoma et ses conseillers.

Le maire, Issa Soumah, en complicité avec les chefs des quartiers ont revendu le marché à un opérateur économique nommé Elhadj Sadou disent-elles. Madame Sylla comme toutes les autres manifestantes veut montrer son opposition à la vente de son lieu de négoce : « Nous sommes là ce matin pour nous faire entendre, pour dire non au maire de la commune et nos chefs de quartiers. Ils ont vendu notre marché comme ils l’ont fait pour le marché de Koloma. Et nous savons tous que quand ils ont vendu ce marché de Koloma, toutes les femmes ont quitté. Hier, ils nous ont informés qu’ils viendront délimiter le marché, mais nous leur avons dit de ne pas venir.  C’est pourquoi nous sommes là ce matin pour manifester notre colère contre le maire et ses complices. Nous avons besoin de savoir pourquoi ils ont revendu le marché parce que nous payons 50.000 francs guinéens pour installer chaque table et 80.000 francs guinéens pour les boutiques.  Donc, nous voulons savoir si c’est l’Etat qui nous retire le marché ou bien s’ils l’ont donné à un particulier parce qu’ils nous disent aussi qu’il y a un monsieur du nom d’Elhadj Sadou qui achète les marchés actuellement ».

Et selon ces femmes, c’est la même personne qui a acheté le marché de Koloma : « Nous demandons à Elhadj Sadou de nous laisser tranquille, qu’il arrête de nous suivre. Il a acheté le marché de koloma, on nous a dit de quitter et voilà encore il vient acheter le marché de Taouyah. Nous lui demandons de nous laisser vendre ici afin de subvenir à nos besoins ».

Finalement, cette manifestation des femmes a été dispersée par les forces de l’ordre à coups de gaz lacrymogènes.

Balla Yombouno

Articles Similaires

« Pourquoi ils nous ont violées… », une victime témoigne à visage découvert

LEDJELY.COM

SIGUIRI : un détenu se donne la mort par pendaison

LEDJELY.COM

REOUVERTURE DES CLASSES : le casse-tête des parents d’élèves

LEDJELY.COM

GUINEE : le Président, le fils prodige et la chute inattendue

LEDJELY.COM

CARBURANT : la baisse ne se répercute pas encore sur le transport

LEDJELY.COM

GUINEE : Douze ans après le massacre du stade, encore plus d’incertitude pour la justice suivant le récent coup d’État

LEDJELY.COM
Chargement....