Ledjely.com
Accueil » GUINÉE : les salaires des fonctionnaires ont-ils été prélevés de 5% ?
A la une Actualités Education Guinée Société

GUINÉE : les salaires des fonctionnaires ont-ils été prélevés de 5% ?

Des institutions de protection sociales (INAMO et CNPSE) ont été mises en place depuis 2014 par les autorités guinéennes pour assister les fonctionnaires et les retraités en cas de maladie. Pour que ces derniers puissent bénéficier de ce service, un prélèvement de 5% du salaire indiciaire et 2 % sur les pensions des retraités est effectué chaque mois, en guise de cotisation sociale. Un service dont son application, en cette période de crise pandémique, est mal perçu par certains responsables syndicaux. C’est le cas de Mohamed Bangoura, porte-parole du Syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG).

Joint au téléphone par la rédaction du Djely, ce vendredi 20 août 2021, il a indiqué que l’application de service a été observée depuis la veille par certains fonctionnaires. « Demandez aux fonctionnaires autour de vous, ils vous diront qu’il y a eu un prélèvement sur leur [dernier] salaire, appelé cotisation sociale », a-t-il souligné, qualifiant ce service de « business » auquel il accuse Aboubacar Soumah, le secrétaire général du SLECG, d’être mêlé. « Il s’est fait représenter par Adrien Vany, en compagnie de Amadou Diallo de la CNTG, dans cette commission qui a sillonné l’intérieur du pays », a-t-il lancé contre Aboubacar Soumah. Se disant être favorable à l’idée de ce prélèvement de 5% du salaire indiciaire des enseignants, M. Bangoura estime toutefois qu’on ne peut pas le faire « en cette période de vache maigre, où nous avons assisté à une augmentation du prix du carburant sans aucune mesure d’accompagnement, entraînant l’augmentation les prix du transport, des denrées de première nécessité, etc. »

Joint également par téléphone, le mis en cause, Aboubacar Soumah, a rejeté toutes les accusations portées à son encontre. Il a assuré qu’il n’était pas courant du début de prélèvement ce mois-ci. « J’étais au courant quand même de la volonté de l’État de prélever, mais pas de son application », s’est-il défendu.

Même si pour le moment, il s’est réservé de situer nettement sa position face à ce prélèvement en cette période marquée par la crise sanitaire, le secrétaire général du SLECG dit avoir prévenu les travailleurs à temps pour « qu’ils ne soient pas devant les faits accomplis ».

Même réaction chez Amadou Diallo, secrétaire général de la CNTG et président du conseil d’administration de l’INAMO, qui se trouve actuellement en France. Il dit également ne pas du tout être informé de l’officialisation de ce prélèvement. « Mais quand même, il était question de le faire suite à un décret signé par le chef de l’État dans le cadre de l’officialisation de ce prélèvement depuis le mois de mai », a précis ce leader syndicaliste.

Alors que des questions se portaient sur comment les enseignants de l’intérieur du pays, dans des endroits lointains, pourraient bénéficier de ce service, Amadou Diallo apporte des précisions. « Ça va être décentralisé jusqu’au niveau des sous-préfectures. Pour le moment, ce sont des nouvelles structures de protection sociale qui viennent d’être créées. Donc, il y aura des antennes régionales, préfectorales pour que les travailleurs de la fonction publique et les retraités soient concernés », a-t-il annoncé, ajoutant que ce service prendra en charge toutes sortes de maladies, « exception faites aux petites maladies, notamment un mal de tête. Mais toutes les maladies qui pourraient immobiliser le travailleur et sa famille sont prises en compte », a-t-il conclu.

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

MANÉAH : dans le quotidien des femmes casseuses de cailloux de Kansigueyah

LEDJELY.COM

MALI : l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta est mort

LEDJELY.COM

LITTERATURE : la journaliste Kadiatou Kaba présente son livre ‘’Cœur meurtri’’

LEDJELY.COM

La dépouille d’Aminata Touré arrive à Conakry ce lundi

LEDJELY.COM

Voir la crise malienne au-delà des “lunettes” de la CEDEAO (Aliou Bah)

LEDJELY.COM

Lansana Kouyaté « n’en a rien à faire » du CPP

LEDJELY.COM
Chargement....