Ledjely.com

Accueil » Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD
Actualités Culture Guinée

Secteur culturel: ce que ses acteurs attendent du CNRD

De la réouverture des lieux de loisirs à la tenue d’évènements culturels dans le strict respect des mesures barrières, les acteurs culturels espèrent avoir gain de cause avec ce régime d’exception.

Directeur de la compagnie de théâtre Bouche d’air, Hassane Hilal Sylla estime que les industries culturelles étaient suffisamment handicapées par la covid 19 et ses conséquences. Pourtant, malgré les plaidoyers auprès  du dernier gouvernement afin de revoir le traitement au niveau des industries culturelles, peu de choses ont été faites. « On a proposé qu’on améliore notre façon d’exercer notre métier et malheureusement, la nouvelle situation que nous avons connu avec ce coup d’État vient remettre complètement à zéro no efforts », rappelle t-il.

Avec ce régime d’exception, Hassane Hilal et ses pairs espèrent mieux. « Puisque nous faisons partie des institutions aussi du pays, nous espérons qu’à un moment, les nouvelles autorités du pays vont pouvoir nous écouter et prendre en compte nos doléances. L’un dans l’autre si ce n’est pas fait, nous comptons adresser une lettre au nom de toutes les corporations, les artistes, les maisons de la culture aux nouvelles autorités du pays pour voir comment ils peuvent prendre en compte nos préoccupations », a-t-il déclaré.

Pour Mamadou Thug, humoriste et président de l’association des troupes artistiques de Guinée (ATAG) qui a pu participer aux concertations nationales au compte de la société civile, puisque les nouvelles autorités tiennent compte  de l’ensemble des acteurs de la société civile guinéenne pour une transition apaisée et réussie, les artistes doivent avoir un grand rôle à jouer. C’est pourquoi, son premier conseil à la junte est « de descendre les banderoles démagogiques qui sont au QG du CNRD … Un autre conseil, c’est de faire beaucoup attention à d’autres leaders des plate-forme des organisations sociales  qui ont soutenue le KO (3ème mandat) qui nous a amené ici pour reprendre tous a zéro. Nous demandons à ces nouvelles autorités de lever cette situation d’urgence et exiger le pass sanitaire pour le monde du spectacle », a-t-il demandé pour sa part.

Il faut rappeler qu’il y’a peu, la fédération des entreprises culturelles et économiques de Guinée (FECEG) avait rencontré Ibrahima Kassory Fofana. L’objectif étant d’attirer l’attention des autorités sur les acteurs culturels, assez impactés par la pandémie de coronavirus.

Dans un communiqué lu sur les antennes des médias d’Etats ces acteurs sont justement invités à prendre part aux consultations en cours.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

EMBALO : « Je n’ai jamais vu le président Sassou triste comme le jour du coup d’Etat en Guinée »

LEDJELY.COM

Le colonel Mamadi Doumbouya au chevet de M’mah Sylla, victime de viol

LEDJELY.COM

RACKETS ET EXTORSION : Mamadi Doumbouya met en garde gendarmes et policiers

LEDJELY.COM

DABOMPA : les vendeuses rechignent à libérer les abords du marché

LEDJELY.COM

TRANSITION EN GUINEE : quelles perspectives pour la Justice ? (1ère partie)

LEDJELY.COM

Journée de la canne blanche : Les aveugles et malvoyants interpellent les usagers de la route  

Ledjely.com
Chargement....