Ledjely.com
Accueil » GUINEE : de nouvelles filières en expérimentation au lycée
A la une Actualités Education Guinée Société

GUINEE : de nouvelles filières en expérimentation au lycée

La réouverture des classes au niveau du pré-universitaire, effective depuis le 21 octobre 2021, s’accompagne cette année d’un début d’expérimentation d’une réforme au niveau des filières proposées aux élèves du lycée. Les trois options – sciences sociales, mathématiques et expérimentales – en vigueur dans les lycées du pays depuis le début des années 1990, vont progressivement être remplacées à partir de cette année. Au bout du rouleau, cinq types de baccalauréat vont supplanter les trois qui prévalaient jusqu’ici.

La réforme commence cette année avec les élèves de la 11ème année. En lieu et place des trois options qui prévalaient jusqu’à l’année passée, ils ont, en fonction des notes récoltées dans différentes matières, été ventilés par le service ‘’Examens, concours et orientation scolaire’’ dans deux séries : littéraire et scientifique. Et l’année prochaine, pour ceux d’entre eux qui seront admis pour la 12ème année, ils seront ventilés dans quatre filières. Ceux de la série littéraire seront tout d’abord repartis entre les filières « Langue et littérature » et « sciences sociales ». De même, ceux de la filière scientifique, quant à eux, seront répartis entre deux autres filières que sont : sciences mathématiques et sciences expérimentales. Enfin, quand la cohorte arrivera en Terminale, les offres de filières seront au nombre de cinq. Pour cela, trois des filières de la 12ème années seront reconduites comme telles en Terminale. Ce sont : « Langue et littérature », « sciences sociales » et « sciences expérimentales ». Et les deux dernières viendront de l’éclatement de la filière « sciences mathématiques ». Une subdivision qui donnera alors naissance à deux autres filières : « sciences économiques » et « sciences mathématiques ». Cinq filières donc, qui correspondront alors aux cinq types de baccalauréat, ainsi qu’on peut le voir dans le schéma ci-joint :

 « Le choix des cinq nouvelles filières permet de donner plus de possibilité aux élèves guinéens au niveau de leur apprentissage », explique Mamadi Sidiki Camara, du ministère de l’Enseignement pré-universitaire et de l’Alphabétisation.

Du côté des apprenants, cette réforme en expérimentation reste diversement appréciée. Ainsi, même si elle n’est pas encore directement concernée, Fatoumata Diawara, élève en 12ème année au groupe scolaire Saint-Joseph, la salue. « J’apprécie beaucoup ce nouveau programme parce que c’est devenu comme dans les pays voisins et cela nous permettra de mieux connaitre ce que nous voulons faire », confie-t-elle. Youssouf Bangoura, élève en classe de 11ème année au complexe scolaire de Lambanyi, lui, dénonce le déficit de communication en amont. « C’est quand nous sommes venus pour les inscriptions que le censeur nous a informés et moi je voulais faire les sciences expérimentales. Mais me voilà contraint de suivre des cours dans lesquels je ne me suis pas préparé pendant les vacances ».

Sur le fond, dans leur ensemble, les élèves semblent approuver cette réforme. Ils souhaitent néanmoins qu’elle soit accompagnée d’une révision du contenu des programmes des différentes disciplines enseignées, de manière à les adapter aux enjeux et besoins de l’heure.

Sekou Robert Kourouma

Articles Similaires

DIALOGUE INCLUSIF : Dr Makalé Traoré annonce son retrait des activités politiques

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : le ton monte entre le ministère public et les avocats de la défense

LEDJELY.COM

Le centre de santé de Senkéfara accède à l’eau potable

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : la détention de capitaine Dadis au cœur de la 2ème journée

LEDJELY.COM

EDUCATION : la rentrée universitaire fixée au 2 novembre

LEDJELY.COM

KANKAN : deux présumés malfrats présentés à la presse

LEDJELY.COM
Chargement....