Ledjely.com
Accueil » BAMBETO : les premières escarmouches sous l’ère CNRD
A la une Actualités Guinée Politique

BAMBETO : les premières escarmouches sous l’ère CNRD

En d’autres circonstances, cela serait passé totalement inaperçu. Tant l’évènement a été bref. Mais vu qu’il s’agit des tout premiers échanges inamicaux entre des hommes en uniformes et des jeunes dans les environs de Bambéto, depuis la chute du régime du président Alpha Condé, cela passe pour un gros événement. D’autant qu’il intervient dans un contexte où les nouvelles autorités ne jurent que par la volonté de redorer l’image des forces de défense et de sécurité auprès des citoyens.

Sur les origines du malentendu, les sources demeurent vagues et approximatives. Toutes s’accordent néanmoins autour du fait que les accrochages ont commencé autour de deux pick-up de gendarmes. Selon une première version, l’arrivée de ces pick-up coïncidant à la fin d’une rencontre entre l’émissaire du CNRD, Mohamed Lion Bangoura et des jeunes de l’axe, les gendarmes qui n’en étaient manifestement pas informés, ont voulu savoir ce qui était à la base de la mobilisation des jeunes. Ce qui n’aurait pas plu aux à ces derniers. Une autre version prétend au contraire que les jeunes se seraient plutôt opposés à la volonté du groupe de gendarmes de s’introduire dans le cimetière du quartier où reposent plusieurs victimes des répressions politiques sous l’ère Alpha Condé.

Indépendamment de la diversité de ces versions, on retient que pendant une durée des plus brèves – même pas dix minutes – il y a eu un échange de jets de pierres et des tirs de grenades lacrymogènes. L’incident est d’autant plus paradoxal que le 2 octobre dernier, à l’occasion de la fête du 63ème anniversaire de l’indépendance de la Guinée, le long de l’axe de l’autoroute Le Prince dont Bambéto est un des principaux carrefours, le colonel Mamadi Doumbouya avait été acclamé en héros. Par ailleurs, ces dernières semaines, le président de la Transition et son ministre de la Sécurité, ont multiplié les appels invitant les services de sécurité et de défense à faire leur mue en vue de briser le mur de méfiance entre eux et les populations. Mais ces incidents viennent sans doute rappeler que le défi en la matière est plus grand ce qu’on pense.

Ledjely.com  

Articles Similaires

28 SEPTEMBRE : un procès à plusieurs défis

LEDJELY.COM

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM
Chargement....