Ledjely.com
Accueil » L’époux de la femme violée et tuée à Dubréka, dénonce la lenteur de la justice
A la uneActualitésGuinéeSanté

L’époux de la femme violée et tuée à Dubréka, dénonce la lenteur de la justice

L’acte avait suscité de la consternation au sein de l’opinion publique. Le 16 mars dernier, une femme âgée de 29 ans, enceinte de huit mois a été violée et poignardée de 4 coups de couteau par un présumé concessionnaire dans la commune urbaine de Dubréka. Plus de deux mois après, son époux trouve que la justice ne se hâte pas.

A l’égard des autorités judiciaires guinéennes, Boubacar Barry, l’époux de feue Aïssatou Barry, éprouve des sentiments mêlant incompréhension et révolte. « Elle était celle qui assurait la charge de la famille. Depuis sa mort personne n’est venu nous voir. Depuis l’arrivée du CNRD on dit que la justice sera la boussole mais on ne peut pas comprendre que depuis ce crime odieux (une femme tuée avec son bébé dans le ventre), jusqu’à présent, la justice tarde à faire son travail », déclare en marge de la conférence de presse animée le week-end dernier par des activistes des droits humains.

Pour lui, cette lenteur qui procède de la banalisation du crime commis ne s’explique que par le fait que les autorités sont l’incapacité de se mettre à la place des proches des victimes. « C’est parce que ce ne sont pas eux ou leurs familles qui sont les victimes. Sinon comment comprendre qu’un homme qui n’est pas malade, ni fou, viole une femme et la tue avec son bébé dans le ventre et que la justice reste sans réagir », s’interroge-t-i ?

L’époux endeuillé qui ne cache pas son désarroi et sa colère alerte sur les conséquences pouvant découler de ce comportement de la justice guinéenne : « Ce sont des situations pareilles qui amènent les gens à se rendre justice. Si on nous parle de la justice et que celle-ci ne fait pas son travail, ça peut provoquer de la légitime défense. Il faut que les autorités judiciaires prennent cette affaire à bras le corps ».

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Fodé Oussou se moque du boucan qui a entouré le lancement du Wifi

LEDJELY.COM
Chargement....