Ledjely.com
Accueil » CONSEILS MINISTERIELS DELOCALISES : réactions croisées à Kankan
ActualitésGuinéeHaute-GuinéePolitique

CONSEILS MINISTERIELS DELOCALISES : réactions croisées à Kankan

Après la région de N’zérekoré qui va constituer la première étape de cette autre initiative du président de la transition, l’entièreté des ministres de la république est attendue la semaine prochaine dans la capitale de la savane guinéenne. Ils viendront passer une semaine dans la région afin, disent-ils, de toucher du doigt la réalité et se mettre à l’écoute des Guinéens d’en bas. A Kankan, cette décision du colonel Mamadi Doumbouya est diversement appréciée par les représentants des formations politiques et acteurs de la société civile. 

L’annonce a été faite à l’issue du Conseil des ministres du jeudi 19 mai dernier. Le colonel Mamadi Doumbouya et ses hommes sont attendus à partir du lundi prochain à Kankan. Ce déplacement constitue un gâchis Dialawassa Kanté de l’Union des forces républicaines (UFR). « Le déplacement des ministres pour l’intérieur du pays est une bonne chose sur le plan social. Mais vu les dépenses qui vont être effectuées et la pertinence du conseil, je pense qu’ils peuvent rester à Conakry et prendre des décisions et les exécuter. Ce qui intéresse la population est le soulagement des populations. Parce que voir les ministres à l’œil ne signifie rien mais des changements en terme de conditions de vie demeurent les préoccupations du peuple. On peut voir derrière ça une volonté de faire de la propagande », estime le représentant du parti de Sidya Touré.

Aux yeux du secrétaire fédération de l’UFDG, la pertinence de la démarche n’est pas non plus évidente. « Il n’y a aucun Guinéen qui ne connaît pas les réalités de la Guinée. Ça n’a pas d’importance, ça ne changera rien et ça sera juste une gabegie financière. Doumbouya sait qu’il a ordonné de casser, il sait que le peuple souffre et qu’on ne mange pas. Comment envoyer le conseil à N’zérekoré où vous avez cassé des étages et où beaucoup ne travaillent plus ? Qu’est-ce Doumbouya ne connait pas de Kankan, du fleuve Milo jusqu’à la ville, il connaît parfaitement la ville. Qu’ils revoient leurs agendas. On veut le développement et le changement. Ce tourisme des ministres ne se sert à rien », lâcher, amer, Antoine Dogbo Guilavogui.

Le coordinateur régional de la CONASOC a une autre lecture de cette délocalisation. Pour Karamo Condé, cet acte est la matérialisation même de la dynamique de la décentralisation. « C’est une décision salutaire si elle est mise en œuvre. De telles actes s’inscrivent dans la décentralisation. Plus ceux qui dirigent s’approchent du bas peuple, plus ils prennent en compte les préoccupations de ceux. Il ne faut pas continuer à mystifier les ministres car ils travaillent pour la population, d’où la nécessité de ces derniers d’être auprès de ce peuple », indique-t-il. Croyant fermement à l’initiative, Karamo fait même des suggestions : « Qu’on invite tout le monde lors de cette délocalisation, presse, société civile, élus locaux, jeunes et qu’il y ait une dimension permettant de donner la parole à ceux-ci pour mieux étayer les problèmes du bas peuple ».

Michel Yaradouno Kankan pour ledjely.com 

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « C’est honteux qu’on nous attaque à cause de notre conviction »

LEDJELY.COM

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Fodé Oussou se moque du boucan qui a entouré le lancement du Wifi

LEDJELY.COM
Chargement....