Ledjely.com
Accueil » MOIS DE L’ENFANT : « orphelin, je vis avec une tante qui ne s’occupe pas de moi »
ActualitésGuinéeSociété

MOIS DE L’ENFANT : « orphelin, je vis avec une tante qui ne s’occupe pas de moi »

Sur le site d’un dépotoir d’ordures dans la commune de Ratoma, Ledjely.com les a croisés ce jeudi 02 juin 2022. Il était 10h, le matin ! Une dizaine d’enfants, tous abandonnés, à la recherche d’objets qui pourraient revendre. Avec des sacs dans les mains, ils cherchent de quoi manger et ciblent particulièrement les sachets d’eau minérale usés et d’autres objets comme les barres de fer qu’ils peuvent revendre auprès des recycleurs.

Parmi eux, c’est  le plus jeune attire notre attention en premier. Nous appellerons Mamadou, un nom d’emprunt bien sûr. Le petit garçon vit avec des « parents » adoptifs.

Âgé d’une dizaine d’années, orphelin de père et de mère et non scolarisé, le jeune garçon et ses amis  passent les journées entre dépotoirs d’ordures et autres endroits peu commodes pour gagner leur vie. « On ramasse des sachets d’eau déjà vidés et des morceaux de fer qu’on revend pour se trouver à manger. Pour le fer, on revend un kilo à 5 000 GNF (…) Il faut mettre du temps à chercher pour avoir un kilo », nous a-t-il confié, poursuivant qu’il dort dehors parfois sur des bancs dans les marchés, au risque de sa vie malgré son jeune âge.

« Je vis, orphelin de père et de mère, avec ma tante. Mais elle ne s’occupe pas de moi. Elle ne prend soin que de ses enfants », a assuré le jeune garçon, les larmes aux yeux.

Le mois de juin dédié aux enfants

Dans le monde, le mois de juin est dédié aux droits des enfants. À cette occasion, une première célébration leur est dédiée. Elle se passe le 1er juin de chaque année. C’est un jour férié dans de nombreuses cultures pour les enfants. Il est également un jour politique de la lutte pour les droits des plus petits afin de prendre en compte davantage leur sort dans la conscience collective.

Cette journée des enfants remonte à la Conférence mondiale pour le bien-être des enfants en août 1925. Une rencontre au cours de laquelle 54 représentants de plusieurs États s’étaient réunis et la déclaration de Genève sur la protection des enfants adoptés, selon les organisations de défense des droits des enfants.

La journée des enfants est désormais célébrée à des jours différents dans plus de 145 pays. Ainsi, un caractère global pour les droits de l’enfant doit être réglé.

Junior Justin

Articles Similaires

Blaise Goumou : « Si on était à la CPI, ça allait être une honte pour la Guinée »

LEDJELY.COM

Mort de Thierno Mamadou : « C’est notre hiérarchie qui nous a dit de tirer »

LEDJELY.COM

Enseignement Supérieur : le colonel Doumbouya nomme plusieurs responsables

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : Blaise Goumou confondu sur une de ses affirmations

LEDJELY.COM

Simandou et Accord-Cadre Sino-Guinéen : redémarrage des travaux de construction en mars 2023 !

LEDJELY.COM

Cellou Dalein Diallo : « Nous sommes aussi des Guinéens… »

LEDJELY.COM
Chargement....