Ledjely.com
Accueil » DIXINN : les gardes communaux réclament 9 mois de salaire impayés et la libération de leurs amis
A la uneActualitésDécentralisationSociété

DIXINN : les gardes communaux réclament 9 mois de salaire impayés et la libération de leurs amis

Les gardes communaux de Dixinn sont en colère contre leurs responsables. Recrutés en octobre 2021 par le ministère de l’Administration du territoire et de la Décentralisation, pour aider les municipalités dans leur gestion, ces gardes communaux de Dixinn ont battu le pavé ce lundi 15 août 2022 pour réclamer le paiement de neuf mois d’arriérés de salaire aux autorités.

Leur colère serait partie particulièrement lorsqu’ils ont délégué trois des leurs camarades afin d’aller dénoncer les maux dont ils souffrent dans une radio de la place. Chose qui a conduit à l’arrestation de certains de leurs collègues.

Réunis en petit groupe dans l’enceinte de la mairie de Dixinn, ils ont brandi des pancartes sur lesquelles on pouvait lire « Neuf mois sans salaire » ou encore « Libérez nos amis ».

Interrogé par les médias sur les raisons de cette manifestation, Soryba Sylla, un des gardes communaux de Dixinn, a expliqué : « Nous manifestons ce matin parce que cela fait déjà neuf mois que nous ne sommes pas payés. Et lorsqu’on a été dans une radio, nos amis ont été désignés pour s’exprimer. Ce qui est de droit. Ils ont été arrêtés. Cela fait déjà 72 heures qu’ils sont au commissariat central de Dixinn. Après la sortie médiatique de nos amis qui ont été mandatés par tous les agents des gardes communales, ils ont été arrêtés sur ordre de Monsieur le maire de la commune de Dixinn  (…) Aujourd’hui, on s’est mobilisés parce qu’ils n’ont pas parlé en leur noms, mais celui de tous les agents. Nous ne pouvons pas rester bras croisés tandis que les personnes qui ont été mandatées par nous sont emprisonnées et qu’on reste inertes dans nos différentes zones. Raisons pour laquelle on s’est déployés ce matin, bien que c’est un jour férié, mais c’est de faire comprendre à Monsieur le maire que nous avons été recrutés par le MATD et déployés à leur niveau pour les aider dans les collectivités. Cela ne lui donne pas le droit d’arrêter un de nous ».

Mais pour Mamadou Dian Baldé, coordinateur de la garde communale de Dixinn, ces arrestations n’ont rien à avoir avec la réclamation du paiement des salaires. « Vos amis n’ont pas été emprisonnés parce qu’ils ont revendiqué leurs salaires Loin de cela ! Ils ont été emprisonnés pour une faute disciplinaire. Il y a eu de l’insubordination, on les a pris et on les a enfermés. Dans l’armée, c’est la discipline », a-t-il nuancé.

Aux dernières nouvelles, les trois gardes communaux pourraient être libérés dans les heures qui suivent. Mais aucune solution en vue sur le paiement des arriérés de salaire pour le moment.

Balla Yombouno

Articles Similaires

Retrait des agréments des médias : « La mesure ne constitue pas une entrave à la liberté de la presse »

LEDJELY.COM

Guinée : ABLOGUI lance son application GquiOse dédiée à la santé reproductive

LEDJELY.COM

Santé : la Guinée signe le plan d’adhésion pour l’indépendance vaccinale

LEDJELY.COM

Santé et droits sexuels reproductifs des adolescents : Plan International Guinée travaille à l’engagement de toutes parties prenantes

LEDJELY.COM

Présentation de politique générale du Gouvernement : le Premier ministre attendu ce lundi devant le CNT

LEDJELY.COM

Culture : le ministre Moussa Moïse Sylla signe une convention de management en vue de la relance des ballets africains de Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....