Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : François Louceny Fall à la barre
A la uneActualitésGuinéeJusticePolitique

Procès du 28 sept : François Louceny Fall à la barre

Le procès des évènements du 28 septembre 2009 se poursuit ce mardi 28 mars au tribunal criminel de Dixinn, délocalisé à Kaloum. Cette fois, c’est l’ancien ministre, François Lounceny Fall, ancien membre des Forces vives de la Nation, qui est à la barre. Dès l’entame, il promet de dire la « vérité », et non « accuser » ou « disculper » qui que ce soit.

Sa comparution, François Lounceny Fall l’explique par devoir :

Ni pour accuser, ni pour disculper

Je me tiens devant vous monsieur le président, non pour accuser une personne. Je tiens à le préciser. Je viens ici pour témoigner. Je ne suis pas là non plus pour disculper une personne. Ni pour accuser, ni pour disculper. Je tiens à persister sur ces deux termes.

Par devoir

Je viens ici aujourd’hui pour plusieurs raisons. D’abord par devoir, devoir envers toutes les victimes de ce drame, des centaines de femmes qui ont été violentées, des centaines de personnes qui ont été assassinées, des milliers de personnes qui ont été blessés au cours de ce drame. Il était de mon devoir de venir ici dire à ce tribunal ce que j’ai vu, ce que j’ai vécu et c’est pour cela que je me tiens devant vous

Les engagements du CNDD

Plusieurs personnes ne pensaient pas qu’on pouvait  violé les gens en pleine journée , plusieurs personnes ne croyaient pas qu’on pouvait tué des centaines de personnes au stade du 28 septembre. Mr le président j’y étais au stade au côté de mes autres compagnons des forces vives .  Nous avons organisé ce meeting  pour dire non à la candidature des membres du CNDD et de son  gouvernement conformément aux engagements qu’ils avaient librement pris devant le peuple de Guinée, la classe politique guinéenne, la CEDEAO ainsi que tous les partenaires internationaux de la Guinée. Le CNDD s’était engagé, après la prise de pouvoir à organiser les élections démocratiques pour la restauration de l’ordre constitutionnel et à ne pas être candidat. Mais à notre grande surprise, nous avons constaté plusieurs faits qui nous ont montré que c’étaient des manœuvre préparatoires pour préparer le terrain à une candidature des membres du CNDD, ce à quoi nous étions fortement opposés. C’est la raison pour laquelle nous avons organisé ce meeting pacifique.

Propos recueillis par Aminata Camara

Articles Similaires

‘’Commandant de régiment’’ : Toumba et Marcel chargent Dadis

LEDJELY.COM

Lutte contre la corruption : Alseny Farinta se défend de faire dans un « acharnement »

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : les confrontations vont-elles tourner en faveur de Moussa Dadis Camara ?

LEDJELY.COM

Bundesliga : Naby Keita et le Werder vers le divorce

LEDJELY.COM

Escalade au Moyen-Orient : un allié de fait aux juntes en Afrique

LEDJELY.COM

Paradoxe CNRD : Un an de plus pour soi, zéro jour de plus pour les conseils communaux

LEDJELY.COM
Chargement....