Ledjely.com
Accueil » Procès du 28 sept : une victime dit avoir vu Claude Pivi au stade
ActualitésGuinéeJustice

Procès du 28 sept : une victime dit avoir vu Claude Pivi au stade

Djenabou Bah était ce lundi 17 avril 2023 devant le tribunal criminel de Dixinn délocalisé à la Cour d’appel de Conakry, pour relater ce qu’elle a vécu lors du massacre du 28 septembre 2009. Contrairement au procès-verbal présenté par le procureur, cette jeune dame dit n’avoir jamais été violée au stade mais indique avoir reçu des « coups et blessures » de la part des forces de l’ordre qui étaient ce jour au stade du 28 septembre. Surtout, elle dit avoir clairement vu le colonel Claude Pivi au stade le jour du massacre. Plutôt, une autre partie civile avait indiqué la même chose concernant l’ancien ministre en charge de la Sécurité présidentielle. Ce qui doit être une première, depuis le début du procès.

De fait, Djenabou Bah dit avoir vu plusieurs accusés ce jour au stade. Bien sûr, c’est le cas du colonel Moussa Tiégboro Camara et du commandant Toumba Diakité. Mais surtout, elle cite aussi le colonel Claude Pivi, ex-ministre de la sécurité présidentielle sous la transition que pilotait le capitaine Moussa Dadis Camara. « Tiegboro a dit que si on rentrait, on allait trouver ce qu’on cherchait », a-t-elle indiqué.

Selon elle, les tirs ont commencé vers 10 heures, amenant des filles à tomber suite à l’utilisation des gaz lacrymogènes par les forces de sécurité. « Le premier béret rouge que j’ai vu, c’est Colonel Pivi. Il est rentré avec ses hommes en tirant », a-t-elle déclaré.

Quant à Toumba Diakité, l’ex-aide de camp de Moussa Dadis Camara, elle dit l’avoir vu qui se dirigeait vers la tribune où étaient installés les leaders. « Mais quand il est rentré au stade, précise-t-elle, les gens ont commencé à fuir, croyant qu’il est venu les arrêter ».

Mais face à ces déclarations, les avocats de la défense ont mis en cause la fiabilité de la victime, dans la mesure où celle-ci a servi deux versions, en ayant dit précédemment qu’elle a été violée, alors qu’elle ne l’a visiblement pas été. En tout cas, à la barre, ce lundi, elle est revenue ce pan de sa version.

Aliou Nasta

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM
Chargement....