Ledjely.com
Accueil » Descente à Sabari FM : « Il n’y aucune once de vérité » que c’est l’ARPT
A la uneActualitésGuinéeMédiasPolitique

Descente à Sabari FM : « Il n’y aucune once de vérité » que c’est l’ARPT

Les locaux de nos confrères du groupe de presse ‘’Afric Vision’’ ont reçu dans la soirée du mercredi 17 mai la descente d’une équipe de gendarmes qui en ont profité pour débrancher et emporter les émetteurs de Sabari FM et Love FM, qui relèvent toutes les deux du groupe. A en croire les responsables du groupe, l’équipe qui a opéré cette descente agissait au nom et pour le compte de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT). Faux, rétorque Ousmane Gaoual Diallo. Ou plus exactement – et c’est plutôt curieux – le porte-parole du gouvernement, dans son briefing hebdomadaire à l’issue du conseil des ministres, a déclaré : « Jusqu’à preuve de contraire, il n’y a aucune once de vérité dans ça ».

Dément-il ou pas ? A l’évidence, Ousmane Gaoual Diallo entretient le flou. Certes, il dit que le gouvernement a été surpris par les « allégations » des responsables de Sabari FM au sujet de « l’irruption dans ses locaux d’agents qui se réclament de l’ARPT et qui auraient emporté des serveurs ». Mais on ne peut dire qu’il dément clairement ces « allégations ». Tout juste, rétorque-t-il : « Jusqu’à preuve de contraire, il n’y a aucune once de vérité dans ça. Nous attendons aussi que le média nous apporte des éléments factuels dont il dispose pour corroborer ces informations ».

En s’entourant d’une certaine précaution avec « jusqu’à preuve de contraire », le porte-parole du gouvernement ne dit pas de manière absolue que la version de Sabari est absolument fausse. A la limite, ça peut vouloir dire qu’au moment où lui-même s’exprimait, les informations dont disposait le gouvernement ne corroboraient pas cette version. Encore que cela ne tiendrait pas la route vis-à-vis du ministre Gaoual lui-même, dans la mesure où en tant que ministre en charge des Télécoms, c’est de lui que relève l’ARPT, l’agence incriminée. Comment peut-il n’avoir pas été informé de l’agissement des responsables de l’ARPT ? D’autant que les responsables du média victime avaient, eux, réussi à faire reconnaitre par des agents de l’instance en question qu’elle est bien à la base du démantèlement des émetteurs.

C’est dire qu’on ne sait pas à quoi le ministre a voulu jouer en se fendant de cette déclaration.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Marc Yombouno ironise : « On refuse Alpha Condé, on félicite Paul Kagamé »

LEDJELY.COM

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM

Environnement : EDG et ses partenaires se mobilisent pour la réhabilitation des têtes de sources de quatre barrages hydroélectriques à Kindia

LEDJELY.COM

Guinée : le ver est-il dans le fruit ?

LEDJELY.COM
Chargement....