Ledjely.com
Accueil » Coup d’Etat au Niger : la CEDEAO s’offre un sursis
A la uneActualitésAfriqueMondePolitique

Coup d’Etat au Niger : la CEDEAO s’offre un sursis

A l’issue du deuxième sommet extraordinaire dédié à la crise au Niger, tenu ce jeudi 10 août 2023 à Abuja, les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) démontrent qu’ils ont plutôt de la ressource. Bien sûr, pour l’instant, on est loin de la victoire que Bola Tinubu et ses homologues espèrent de la gestion du dernier coup d’Etat dans la sous-région. Mais on ne peut pas non plus dire, comme cela était redouté, que c’est l’échec consacré. Non ! Faisant montre d’une certaine ingéniosité, les dirigeants du bloc ouest-africain ont su se frayer un chemin entre deux impératifs difficilement conciliables : privilégier le dialogue, sans renoncer à la perspective de mater les putschistes. En somme, la stratégie classique de la carotte tenue d’une main et du bâton, de l’autre. Résultat des courses : alors qu’on lui prédisait une fin inéluctable, la CEDEAO s’offre un sursis.

La pression change de camp

Le président du Nigéria et ses homologues de la sous-région ont stratégiquement réussi à retourner la pression qui pesait sur leurs épaules respectives dans le camp des putschistes nigériens. D’abord, parce qu’à l’expiration de l’ultimatum qu’elle avait initialement fixé au général Tiani et à ses camarades, la CEDEAO n’a pas envoyé ses troupes à l’assaut de Niamey. Ensuite, le président en exercice de l’organisation régionale a mis à profit le sommet de ce jeudi pour confesser sa préférence pour une sortie de crise à l’amiable. Difficile après ça de leur reprocher une attitude va-t’en-guerre.

Défiance et provocation

A l’inverse, la junte nigérienne a intérêt à sortir de la logique de défiance et à revenir sur terre. Parce que sa mauvaise foi et sa tendance à la provocation sont désormais mises à nu. Comment en effet interpréter son refus de recevoir la délégation conjointe CEDAO-Union africaine et Nations unies, qui était pourtant porteuse d’une offre de dialogue ? Sinon qu’il s’agissait là d’une vaine manœuvre visant à monter les enchères ? Par ailleurs, que dire de la décision unilatérale de la junte de nommer un premier ministre et un gouvernement, dans un contexte caractérisé par autant d’incompréhensions ? On a dû persuader à Tiani et à ses proches que c’était là le moyen le plus sûr de prendre la CEDEAO et l’ensemble de la communauté internationale de court et de les mettre devant le fait accompli. Mais celui qui leur a fait une telle suggestion ne les aura pas aidés. Parce que la seule chose qu’il aura réussi est de dévoiler de la part de la junte, son arrogance et son côté provocateur. Or, on peut logiquement penser que cette bravade a dû compter dans le choix de la CEDEAO de maintenir l’attitude de fermeté.

Niger, un bourbier ?

La CEDEAO a d’autant plus bien manœuvré qu’au rythme où vont les choses, mêmes ceux qui demeurent opposés à l’intervention militaire pourraient manquer d’arguments. Déjà, le coup d’Etat lui-même n’a aucun sens. Cela, personne ne le conteste. En plus, il se trouve qu’en lieu et place du profil bas qu’il aurait dû adopter, Abdourahmane Tiani et ses complices, surfant sur une vague populiste qui irrigue toute la sous-région sur fond d’une contestation sans précédent de la France, s’abritent derrière une arrogance qui pourrait les perdre. A moins qu’ils ne saisissent l’ultime opportunité qui leur est offerte pour sortir de toute cette crise sans faire courir à leur pays, à leurs compatriotes et à toute la région, des risques supplémentaires. Une perspective qui pourrait offrir à la CEDEAO aussi une sortie inespérée de cette crise en passe de devenir une espèce bourbier.

Boubacar Sanso Barry

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Armée : le chef d’Etat-major général des armées annonce la création d’un nouveau bataillon

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM
Chargement....