Ledjely.com
Accueil » Fonction publique : Julien Yombouno fait le point de l’enrôlement biométrique des agents de l’Etat
A la uneActualitésGuinéePolitique

Fonction publique : Julien Yombouno fait le point de l’enrôlement biométrique des agents de l’Etat

Lancé depuis le mois de mars dernier par le ministère du Travail et de la Fonction Publique, le processus de dénombrement des agents de l’Etat fonctionnaires et contractuels de Guinée avance à grand pas. Destiné à assainir et réorganiser l’appareil administratif du pays, le processus a désormais touché 60 % des agents de la capitale guinéenne. Du coup, l’étape de l’intérieur du pays pourrait être lancé très bientôt, selon le ministre, Julien Yombouno.

De l’effectif initial prévisionnel de 117 793 agents fonctionnaires et contractuels, on est passé à 91 043 agents enregistrés dans le Fichier général de gestion administrative, puis à 87 870 agents à l’issue du pré-enrôlement. C’est donc ce dernier effectif qui est admis à se soumettre à l’enrôlement biométrique.

 « A date, nous avons pu enrôler 35 454 agents, soit 40% de l’effectif total de 87 870. Mais quand on rapporte cette progression à l’effectif des agents qui doivent être enrôlés à Conakry, à savoir 49 273, déjà, on est au-delà de 60% », souligne le ministre.

A en croire Julien Yombouno, on va donc très bientôt passer à l’étape de l’intérieur du pays. Les localités de l’arrière-pays qui comptent, selon le ministre, 38 597 agents, soit 44 % de l’effectif total issu du pré-enrôlement. « Vous comprendrez pourquoi notre administration n’est pas bien opérationnelle, parce que l’essentiel des agents se trouve à Conakry et il se trouve que Conakry ne couvre pas la moitié des agents de l’Etat », commente le ministre.

« Nous avons déjà signé un arrêté conjoint avec le ministre de l’Administration du territoire, les opérations pour l’intérieur du pays démarreront le 13 septembre pour prendre fin le 16 octobre 2023 », annonce-t-il.

Aux agents qui traineraient les pieds, le ministre leur adresse une mise en garde : « Tous les agents qui ne se feront pas enrôler, sans raison valable, sans motif valable, ne seront plus fonctionnaires au terme de toutes les opérations d’enrôlement et au dépôt du rapport final de la biométrie », prévient-il.

Aminata Camara

Articles Similaires

Tabaski : le bilan révèle trois morts

LEDJELY.COM

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM
Chargement....