Ledjely.com
Accueil » CAN 2023 : fin de parcours pour le Syli national
A la uneActualités

CAN 2023 : fin de parcours pour le Syli national

On retiendra de la CAN ivoirienne qu’elle a permis à la Guinée de vaincre le signe indien qui l’empêchait de gagner un match à élimination directe. Mais pour le Syli national, il demeurera toujours un autre défi qui date. Celui d’aller au-delà des quarts de finale de la compétition. Parce que ce vendredi 2 février, les poulains de Kaba Diawara sortent de la compétition, après la défaite (1-3) contre les Léopards de la RD Congo.

Pourtant, au début de la rencontre, il y avait un motif pour les supporters guinéens d’espérer. A la différence du match contre la Guinée Equatoriale, le Syli national affiche tout de suite ses ambitions. C’est une équipe joueuse et plutôt confiante, qui va à l’assaut des buts congolais. Les premières combinaisons sont prometteuses. Mais l’équipe guinéenne ne s’offre pas d’occasions véritables. Jusqu’à la 17ème minute. A ce moment du match, Mohamed Bayo, l’attaquant guinéen, subit une poussette de la part de Mbemba, dans la surface de réparation. Instinctivement, l’arbitre siffle le penalty. Mohamed Bayo ne se loupe pas et ouvre le score.

Mais ce premier but encaissé n’entame nullement le moral des Congolais. Tout au contraire, profitant d’un corner mal négocié par la défense guinéenne, Chancel Mbemba se rattrape en égalisant à la 27ème minute. Et cette égalisation, on a l’impression que le Syli ne s’en remet pas. En tout cas, pour le reste de la première mi-temps, ce sont les Congolais qui prennent la direction du jeu. Les Guinéens courant davantage après le ballon.

Et cette tendance se maintient durant la seconde période. Même si à la 61ème minute, Facinet Conté qui venait d’entrer entre temps, dans une situation de deux contre un, ne réussit pas à servir Mohamed Bayo. C’est l’occasion que le Syli national n’aurait pas dû rater. Parce que derrière, dans une action similaire à celle qui avait offert le penalty à la Guinée, ce sont les Congolais qui s’offrent le leur. Cette fois, c’est Julien Janvier qui percute Silas qui lui-même venait d’entrer. Là aussi, l’arbitre n’hésite pas un seul instant. Joane Wissa marque le penalty et permet pour la première fois du match d’offrir l’avantage à son équipe.

Au vu de la physionomie de la rencontre, on se dit que le Syli national peut revenir. Surtout que Serhou Guirassy lui aussi est désormais sur le terrain. Que Kaba Diawara a aussi fait entrer Abdoulaye Touré. Mais à la 80ème minute, Facinet Conté est poussé à la faute par Pickel à droite de la surface de réparation du Syli national. Masuaku envoie directement le ballon dans les filets de Ibrahim Koné. C’est le break. Marquer deux buts en l’espace de 10 minutes, c’était mission impossible pour le Syli dans le match de ce soir.

Et ainsi, après avoir offert un jeu plutôt convaincant par endroit et fait renaître un certain espoir pour le football guinéen, le Syli national quitte la compétition. Les supporters sont naturellement déçus. Mais c’est une déception qui peut être contenue par le fait que l’équipe guinéenne n’était pas attendue à ce niveau de la compétition. surtout si on se rappelle qu’elle était dans le groupe de la mort, avec le Sénégal, le Cameroun et la Gambie.

Ledjely.com

Articles Similaires

Nanfo Ismaël Diaby : « Si tu ne pries pas dans ta propre langue, c’est que tu n’as pas prié »

LEDJELY.COM

Dissolution du gouvernement : « On a toujours dénoncé l’incompétence de ces ministres »

LEDJELY.COM

Condamnation de Pendessa : le SPPG invite la presse à se joindre à la grève du mouvement syndical

LEDJELY.COM

Attention, c’est une arnaque qui se cache derrière cette publication !

LEDJELY.COM

Kankan : le coordinateur régional de la MAOG tance Alphonse Charles Wright

LEDJELY.COM

FEEM 2024 : les organisateurs sacrent 15 acteurs de l’économie guinéenne

LEDJELY.COM
Chargement....