Ledjely.com
Accueil » Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens
A la uneActualités

Kaloum : Mamadou Cifo Ké Touré rejoint les siens

Le verdict est tombé il y a quelques minutes au tribunal de première instance de Kaloum devant lequel se tient depuis le procès de Mamoudou Cifo Kè Touré, le porte-parole des sinistrés de Kaloum. Celui qui a été interpellé le mardi dernier dans l’enceinte de l’école primaire de Tombo a été finalement condamné à 3 mois d’emprisonnement assorti de sursis. Ce qui veut qu’il retourne à son domicile. Une issue dont lui et ses avocats se réjouissent.

« Le tribunal vient de délibérer sans désemparer et Mamoudou Cifo Kè Touré a écopé d’une peine de trois mois d’emprisonnement assorti de sursis simple. Il rentre donc en toute liberté à la maison. Ce qui était plus difficile, c’était cela. Il vient d’être remis en liberté », annonce triomphalement l’avocat Me Mory Doumbouya. L’avocat qui s’empresse d’ajouter que le combat notamment pour l’indemnisation des sinistrés va néanmoins se poursuivre : « Vous venez de voir la mobilisation des sinistrés de Coronthie, ce qui revient à tire que Mamoudou Cifo Kè Touré poursuit un combat noble et il est l’incarnation de la volonté de l’ensemble des impactés de Coronthie. Donc, le combat pour l’indemnisation va se poursuivre et (cette détention) ce n’était qu’une épreuve qu’il vient de subir, qu’il vient de traverser. Il s’en sort avec succès. Pour le sursis, nous nous allons voir quelles sont les réactions possibles, en termes de procédures contre la décision entreprise ».

Mamoudou Cifo Kè Touré, lui-même salue cette issue. Mais il n’oublie le fond du problème, à savoir le sort des sinistrés de Coronthie. « C’est un plaisir de retrouver la famille, c’est-à-dire les sinistrés de Coronthie qui vivent dans des conditions précaires jusqu’à maintenant. Je dis merci à ceux qui ont œuvré pour mon arrestation et à ceux qui ont aussi pour ma libération. Ce que nous poursuivons, c’est au-delà de ma personne, c’est une cause de toute une population. Il y a des sinistrés qui sont là et aujourd’hui, jusqu’à présent, les gens ne peuvent pas dormir. Même là où je vais comme ça, c’est pour encore dormir sous la pluie, ma maison n’est pas couverte de tôles. Mais je ne suis pas le seul, il y a beaucoup d’autres qui sont dans ces conditions », tels sont ses premiers mots, à l’issue de l’énoncé du verdict.

C’est pourquoi il invite l’Etat à privilégier le dialogue dans la gestion de la crise. « Et s’il faut quitter Coronthie, je crois que – c’est aussi un appel que lance à l’Etat – il faut un dialogue », préconise-t-il.

Fodé Soumah

Articles Similaires

Tabaski : le bilan révèle trois morts

LEDJELY.COM

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM
Chargement....