Ledjely.com
Accueil » KOUBIA : face au manque d’enseignants, des initiatives se mettent en place pour venir en aide aux élèves !
A la une Actualités Education Moyenne-Guinée

KOUBIA : face au manque d’enseignants, des initiatives se mettent en place pour venir en aide aux élèves !

Des élèves de la commune urbaine de Koubia ont manifesté, mardi 29 avril dernier, pour réclamer des enseignants pour les matières Mathématiques, Physique et Chimie. Une situation qui laisse croire qu’aucune leçon n’a été tirée de l’échec généralisé constaté dans la préfecture, lors des différents examens nationaux en 2020, avec le Brevet d’études du premier cycle (BEPC) qui avait particulièrement touché l’opinion quand aucune admission n’avait été enregistrée.

Selon les ressortissants de cette préfecture à Conakry, aucun enseignant n’a été muté à Koubia cette année. Et du côté de la direction préfectorale de l’éducation de Koubia, c’est silence radio. Face à cette situation, ses ressortissants se mobilisent pour venir en aide à leurs frères et sœurs, dont la formation a régressé ces dernières années, afin d’éviter que l’histoire ne se répète.

Pour Mamadou Saliou Bachir Diallo, responsable des affaires culturelles et sportives de l’association Bhantal (qui signifie Développement en pulaar) à Koubia, les élèves qui ont manifesté fin avril ont été poussés à bout, suite à leur abandon par les autorités éducatives guinéennes. « Pour les classes de 10e année seulement, il y a un manque de 12 enseignants [à Koubia-Centre]. D’autres collèges n’ont que 3 enseignants pour toutes les matières », souligne t-il, alors qu’il doit y avoir normalement un enseignant pour chaque matière.

Devant cette situation, M. Diallo pointe la responsabilité des autres acteurs face à « l’absence de l’État ». « Avant, le peu d’enseignants qu’il y avait se sacrifiait pour les élèves. Ils donnaient les cours comme ça se doit, les autorités locales s’impliquaient aussi. S’il y avait manque d’enseignants par exemple dans une matière ou deux, ils engageaient des enseignants communautaires qui étaient payés par les parents d’élèves », fait remarquer le natif de Koubia.

Pour trouver une solution à ce problème, plusieurs jeunes ressortissants de la localité vivant à Conakry ont tenu une réunion le weekend dernier, durant laquelle ils ont décidé d’agir avant les prochain examens nationaux. « Nous avons tenu une réunion avec des membres de l’ONG 224ObjectifBac, notamment son coordinateur, qui ont promis de nous accompagner, bien que leurs efforts sont le plus souvent orientés uniquement vers le BAC », explique avec satisfaction Mamadou Saliou Bachir Diallo.

Un engagement que confirme Mohamed Ali Condé, initiateur du projet 224ObjectifBac qui cible quatre autres préfectures de la région de Labé, à savoir Lélouma, Tougué, Labé et Mali. Le tout pour un total de près de 2 000 élèves ciblés. « A cause de Koubia qui a fait 0 admis au BEPC l’année dernière, on a déjà sélectionné 5 professeurs de 5 matières fondamentales (Biologie, Chimie, Physique, Français et Mathématiques) qui vont aller sur place pour un mois (…) Ils ont résumé le programme avec des techniques de mise à niveau qu’ils vont adapter aux élèves de Koubia ; puisque c’est une situation d’urgence. Il s’agit d’aider à améliorer les résultats aux prochains examens. Les enseignants pour le baccalauréat iront, eux, pour deux semaines », précise-t-il.

Dans les cinq sous-préfectures que comptent la préfecture de Koubia, auxquelles s’ajoute la commune urbaine, on dénombre sept collèges sur neuf qui présentent des candidats, et deux lycées dont un dans la commune urbaine.

Dans une interview accordée au Ledjely.com lors de la proclamation des résultats des examens nationaux 2020, Fara Kamano, directeur préfectoral de l’éducation de Koubia, avait indiqué que le besoin en enseignants était chiffré à 304 dans la préfecture, dont 102 femmes à l’élémentaire, 76 professeurs au secondaire, principalement pour trois matières des sciences exactes que sont les Mathématiques, la Physique et la Chimie.

Hawa Bah

Articles Similaires

GUINÉE : une vaste campagne de sensibilisation contre la fraude aux examens nationaux

LEDJELY.COM

N’ZÉRÉKORÉ : un aveugle impliqué dans un crime contre un enfant à Soulouta

LEDJELY.COM

« Quand vous êtes atteint de l’albinisme, on vous relègue au second rang », dénonce un albinos

LEDJELY.COM

KANKAN : un collégien poignardé lors d’une rixe entre bandes rivales

LEDJELY.COM

Charte africaine des droits et bien-être de l’enfant ou les 30 ans de l’instrument africain !

LEDJELY.COM

MOIS DE L’ENFANT : la réintégration des enfants en conflit avec la loi parmi les priorités du gouvernement guinéen (Hadja Aïssata Daffé)

LEDJELY.COM
Chargement....