Ledjely.com
Accueil » KANKAN : le verdict tombe au procès des trois professionnels de santé
Actualités Haute-Guinée Justice

KANKAN : le verdict tombe au procès des trois professionnels de santé

Placés en détention provisoire depuis plusieurs semaines, les professionnels de santé qui étaient poursuivis dans l’affaire relative à la mort de Mariame Kandet, une jeune femme qui était enceinte de 11 semaines, ont recouvré la liberté ce lundi. Ainsi en a décidé le Tribunal de première instance (TPI) de Kankan.

C’est sous un tonnerre d’applaudissements que le verdict prononcé par Fadjima condé a été accueilli par les agents de santé, ce lundi 19 juillet 2021. La cour a déclaré non coupables les Dr. Mamadi Souaré et Fodé Kaba, du service de la maternité de l’hôpital régional de Kankan, des faits d’homicide involontaire et les renvoie à des fins de la poursuite pour délit non établi à leur égard. La cour a cependant retenu dame Fatoumata Camara, sage-femme au sein du même hôpital, dans les liens de culpabilité de corruption. Mais pas d’homicide involontaire. Pour la répression, le tribunal l’a condamnée à un an de prison assorti de sursis et au paiement d’un montant d’un million de francs guinéens.

Finalement, la cour a ordonné la mise en liberté immédiate des prévenus en tenant compte des articles 116, 135 et 771 du Code pénal et des articles 540, 546 et 446 du Code de procédure pénale.

Très satisfait de la décision de la cour, l’avocat de la défense, Mamadi Doumbouya a salué le « courage » du tribunal. « C’est une preuve que la justice guinéenne fait son mea-culpa, c’est une décision sage. Car il y avait assez de tracasseries dans cette affaire et beaucoup de passions mais nonobstant tout cela, la cour a eu le courage » de dire la vérité, a-t-il déclaré.

Un avis que ne partage pas le procureur de la République près le TPI de Kankan qui a promis d’interjeter appel dans les jours à venir. « C’est une décision très décevante, très contraire aux faits. Elle dément toute la réalité et nous allons user de nos droits pour relever appel », a annoncé Aly Touré.

En attendant la suite de l’appel, les prévenus auront le plaisir de célébrer la fête de Tabaski, prévue demain mardi, à côté de leurs proches dans leurs domiciles respectifs.

Michel Yaradouno, Kankan pour Ledjely.com

Articles Similaires

SIMANDOU : le Collectif des organisations de la société civile pour la défense des communautés soulève des préoccupations et formule des recommandations

LEDJELY.COM

Et pourtant, les sanctions de la CEDEAO ne sont pas sans effet

LEDJELY.COM

Les tueries le long de l’Axe s’invitent dans une plénière du CNT

LEDJELY.COM

BOKE : la route en piteux état

LEDJELY.COM

ACCIDENT DE KOUROUSSA : le chauffeur écope cinq ans d’emprisonnement

LEDJELY.COM

PROCES DU 28 SEPTEMBRE : Charles Wright donne des assurances…

LEDJELY.COM
Chargement....