Ledjely.com
Accueil » EXAMENS NATIONAUX : les syndicats de l’éducation exigent leur implication dans le processus
Actualités Education Guinée

EXAMENS NATIONAUX : les syndicats de l’éducation exigent leur implication dans le processus

À la cérémonie de clôture de l’atelier préparatoire des examens nationaux scolaires, Dr Alpha Amadou Bano Barry, ministre de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation avait annoncé l’exclusion de toutes les structures syndicales de l’éducation dans le processus d’organisation des examens nationaux session 2021, qui commence le 22 juillet prochain. En réponse à cette décision, le Syndicat national de l’éducation (SNE), la Fédération syndicale professionnelle d’éducation (FSPE) et le Syndicat libre des enseignants chercheurs de Guinée (SLECG), ont animé conjointement une conférence de presse ce lundi 19 juillet 2021 à la bourse de travail, dans la commune de Kaloum. Ces organisations syndicales ont exprimé leur désaccord vis-à-vis de cette décision.

Après avoir rappelé les dispositions des articles 39 et 41 de la loi organique N027, qui dans son contenu régit les statuts des agents de l’État, les organisations syndicales de l’éducation, par la voie de Salif Camara, secrétaire général de la FSPE, condamnent fermement la décision du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de les exclure du processus d’organisation des examens nationaux. Pour ces mouvements syndicaux, toute tentative allant dans le sens de les exclure de ce processus est considérée comme une « violation flagrante et notoire du droit de travail et de convention de l’OIT qui sont [des réglementations] supranationales ». « Le mouvement syndical condamne avec la dernière rigueur, la dernière énergie, la volonté des autorités du MENA à ternir les relations sociales, les clauses des sécurités syndicales, des acquis syndicaux chèrement acquis au nom de la paix et de la quiétude sociale », a déclaré Salif Camara avant d’ajouter que cette exclusion dont les syndicats font l’objet est « une volonté manifeste du ministère de l’Éducation nationale et de l’Alphabétisation de nuire aux activités syndicales ».

Les secrétaires généraux des syndicats de l’éducation ont également rappelé leur rôle dans le processus d’organisation de ces examens nationaux. « D’une part, les organisations syndicales des travailleurs ont pour but la promotion des intérêts économiques et sociaux de leurs membres représentés, les intérêts individuels devant les autorités administratives. D’autre part, les facilités doivent être accordées aux représentants d’agents publics en vertu de l’article 6 de la convention 151 sur les relations de travail dans la fonction publique », a cité le secrétaire général de la FSPE.

Pour un bon déroulement des examens nationaux font le coup d’envoi est prévu le 22 juillet prochain sur toute l’étendue du territoire national, les syndicalistes exigent « l’annulation pure et simple de la decicison [de les exclure du processus] et invitent les autorités du MENA à l’implication sans condition de toutes les organisations syndicales de l’éducation comme par le passé pour le maintien du partenariat entre l’administration et le syndicat ».

Aliou Nasterlin

Articles Similaires

GUINÉE : nouvelle évacuation sanitaire de Foniké Menguè

LEDJELY.COM

FARANAH : une (autre) candidate accouche en plein examen du BEPC

LEDJELY.COM

La Guinée déclare la fin de la Maladie à Virus Ebola (MVE)

LEDJELY.COM

COVID-19 : l’état d’urgence sanitaire prorogé de trois mois

LEDJELY.COM

CELLOU DALEIN À SES MILITANTS : « Alpha Condé va tenter de miner notre parti de l’intérieur »

LEDJELY.COM

BEPC : quelque 16 000 candidats affrontent les épreuves à Kankan

LEDJELY.COM
Chargement....