Ledjely.com
Accueil » « Nous avons l’impression que les ministères mêmes ne connaissent pas leurs attributions », dixit M’bany Sidibé
ActualitésCommerceGuinée

« Nous avons l’impression que les ministères mêmes ne connaissent pas leurs attributions », dixit M’bany Sidibé

Le 30 juin dernier, le ministère du Commerce donnait l’alerte sur la viande de dinde contaminée présente en Guinée, invitant ainsi les populations à s’abstenir d’en acheter et en consommer. Plus d’un mois après, sa consommation via des brochettes vendues dans les rues est toujours aussi active. Une situation que déplore le président de l’Union pour la défense des consommateurs de Guinée, M’bany Sidibé.

Il appelle d’ailleurs à une synergie d’actions afin de réglementer et surveiller les importations de viandes de dinde venant de la Pologne. « C’est l’occasion pour nous de condamner surtout la lenteur du ministère du commerce et du gouvernement, qui a fait sortir un communiqué pour demander à tous les consommateurs d’arrêter la consommation de la viande de dinde et, qu’ils allaient retirer tout sur le marché et faire la situation (…) Nous, nous sommes très surpris, très inquiets, du fait que le ministère du Commerce n’arrive pas à prendre les mesures idoines et d’ailleurs, il n’arrive même pas à faire sortir un communiqué. Si tout ce qu’ils ont identifié est de qualité, ils doivent publier le résultat pour l’ensemble des consommateurs pour protéger leur vie et leur santé », a commencé par déclarer le président de l’Union pour la défense des consommateurs de Guinée, lors d’un entretien téléphonique avec Ledjely.o

Pour lui, malgré les nombreuses alertes, le gouvernement a préféré faire la sourde oreille alors qu’en plus du ministère du commerce, celui de l’élevage avait aussi un rôle à jouer dans cette affaire. Ainsi, il plaint la population qui, malgré une large information sur cette contamination continue de consommer massivement la viande de dinde. Toutefois, il rassure les consommateurs que leur consommation d’aliments sains continuera d’être une priorité pour l’Union qui n’entend pas s’arrêter là. « Tout le problème qui est là aujourd’hui c’est le gouvernement à travers le premier ministre et le président qui doivent s’impliquer…Nous avons l’impression que les ministères mêmes ne connaissent pas leurs attributions parce que quand vous procédez comme ça, il y’a un conflit d’attribution sur le terrain… c’est l’occasion pour nous surtout d’appeler le président afin d’organiser les corps de contrôle chez nous… Nous demandons à ce qu’on mette en place une synergie d’actions de tout le gouvernement dans le cadre du contrôle de qualité de viande de dinde en provenance de la Pologne, parce qu’il faut que le mécanisme soit vraiment déclenché », a demandé M’Bany Sidibé.

Du côté du ministère du Commerce, personne n’a souhaité répondre à nos questions. Le chargé de communication du département que nous avons essayé d’interroger déclare que l’affaire est déjà classée et que le ministère ne souhaite pas communiquer là-dessus.

Elisabeth Zézé Guilavogui

Articles Similaires

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Kamsar : la CBG célèbre la journée mondiale de la biodiversité

LEDJELY.COM

Procès du 28 sept : le parquet demande la perpétuité pour Dadis

LEDJELY.COM
Chargement....