Ledjely.com
Accueil » Le ministre de la Sécurité, Bachir Diallo, explique la notion de la légitime défense
A la uneActualitésGuinéeSécurité

Le ministre de la Sécurité, Bachir Diallo, explique la notion de la légitime défense

Le ministère de la Sécurité et de la Protection civile a lancé ce mercredi 30 mars 2022 les journées portes ouvertes au sein de son département. Cette première édition est placée sous le thème « Protection des populations : votre collaboration, notre responsabilité ».

Rapprocher davantage et créer un climat de confiance entre les populations guinéennes et les services de sécurité et de la protection civile, voilà entre autre les objectifs visés par  ces journées portes ouvertes.

Le ministre a mis un accent particulier sur la notion de la légitime défense. « Ce n’est pas les hommes qui doivent êtres forts mais plutôt les institutions. Quand les institutions sont fortes, lorsque quelqu’un refuse d’exécuter un ordre qu’il pense qu’il est illégal, il est protégé. Mais si ce n’est pas le cas, il est mort lui-même. Voilà donc c’est cette question là qu’il faut se poser. Les forces de défense et la police sont au service du politique. Mais  si le politique dit je veux ça, allez faire ça. Donc, ça veut dire c’est le politique qui est fort à la place des institutions. Donc, c’est ce qu’il faut inverser. Vous avez vu lors du dernier maintien de l’ordre, les blessés c’était parmi lesquels ? S’interroge. C’était nous, la police. Répond-il. Donc, on est entrain d’aller vers ça. Maintenant il y a ce qu’on appelle la légitime défense. Un manifestant ouvre de façon délibérée le feu sur un policier, [ce dernier] est dans la légitime défense. Mais cette légitime défense doit se justifier… La légitime défense : si on tire sur vous, vous tirez sur l’individu. S’il tire sur vous de façon à ne pas vous tuer, vous tirez sur lui de façon à ne pas le tuer », a demandé le ministre Bachir Diallo.

Ces journées portes ouvertes au ministère de la Sécurité et de la Protection civile vont se poursuivre jusqu’au vendredi 1er avril 2022. Elles visent permettre d’avoir une lisibilité des actions des agents de police et de la protection civile.

A souligner que la police guinéenne est accusée très souvent d’exactions sur les populations sur les théâtres de maintien d’ordre. C’est cette image que le locataire de Coleah entend changer…

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Conakry : Salifou Camara Super V rejoint sa dernière demeure

LEDJELY.COM

Urgent : Joe Biden annonce le retrait de sa candidature et soutient Kamala Harris

LEDJELY.COM

Marc Yombouno ironise : « On refuse Alpha Condé, on félicite Paul Kagamé »

LEDJELY.COM

De l’eau potable à l’école primaire de Gbackédou

LEDJELY.COM

Evaluation des partis politiques : Dr. Faya Millimono proteste

LEDJELY.COM

Dubaï : comment des africains ont été dupés par une « sulfureuse » société immobilière, dénommée The First Group…

LEDJELY.COM
Chargement....