Ledjely.com
Accueil » N’Zérékoré : le mois de la femme clôturé par des sensibilisations sur l’enregistrement des naissances
ActualitésGuinée ForestièreSociété

N’Zérékoré : le mois de la femme clôturé par des sensibilisations sur l’enregistrement des naissances

Dans la commune urbaine de N’Zérékoré, pour marquer la fin du mois de la femme, l’antenne du Club des jeunes filles leaders de Guinée, en collaboration avec Plan International,  a procédé à trois jours d’activités de sensibilisation sur l’enregistrement des naissances. 

Pendant ces trois jours, les membres du club ont sillonné certains quartiers de la commune urbaine pour interpeller les mères de famille sur l’importance d’enregistrer un enfant dès sa naissance au service de l’état civil.

Rencontrée au quartier Commercial, en pleine séance de sensibilisation, Hawa Baldé, membre de la structure a expliqué l’importance pour les enfants d’avoir leurs extraits de naissance. « Avoir un extrait d’acte de naissance est le premier droit d’un enfant. Ce document lui donne une nationalité, lui permet d’être scolarisé, d’avoir une carte d’identité nationale ou passeport [plus tard]. Donc, il est important que chacun ait son extrait de naissance », a-t-elle indiqué.

Par ailleurs, Hawa Baldé regrette le fait que beaucoup d’enfants n’aient pas ce document à N’Zérékoré. « On constate qu’aujourd’hui, beaucoup d’enfants n’ont pas d’extrait de naissance. Chose qui fait que plusieurs enfants qui ont l’âge d’aller à l’école ne sont pas scolarisés et sont laissés pour compte. Face à cette triste réalité, nous exhortons nos camarades sœurs et surtout nos mamans d’enregistrer leurs enfants dès la naissance au service de l’état civil », a invité la jeune fille.

Après avoir écouté attentivement les jeunes filles leaders, Fanta Soumaoro, s’est engagée à faire de l’enregistrement des naissances de ses enfants une priorité. « A partir de maintenant, aucun enfant ne va naître sous notre toit et qu’il ne soit pas déclaré à la mairie pour qu’il bénéficie de ce document précieux. Je vais encourager mes camarades à en faire autant. Moi personnellement, je ne connaissais pas l’importance de l’extrait de naissance, mais avec votre sensibilisation là, je suis édifiée », a-t-elle confié.

Pour sa part, Agnès Kolié, la quarantaine, met le non enregistrement des naissances à l’actif de l’analphabétisme, qui touche une couche importante des femmes. « L’analphabétisme fait que nous les femmes et voire même certains de nos maris, ne déclarons pas nos enfants à la naissance. Parce que nous ne connaissons pas l’importance de ce papier. Il faut que ces genres de sensibilisations se multiplient à N’Zérékoré et pourquoi pas à travers tout le pays », a estimé la mère de famille.

A rappeler que c’est depuis le 31 mars dernier, mois conscré à la femme, que le Club des jeunes filles leaders de Guinée, antenne N’Zérékoré, s’est engagé à sensibiliser les femmes et les filles sur l’enregistrement des enfants dès leur naissance. Une activité qui a bénéficié de l’appui financier de Plan International Guinée.

Niouma Lazare Kamano, correspondant régional du Djely en Guinée forestière

Articles Similaires

Coyah : un camion se renverse au milieu de la chaussée et perturbe la circulation

LEDJELY.COM

Fermeture des médias : Bah Oury pas disposé à « s’engager sur la voie de la levée de la décision »

LEDJELY.COM

Diécké : un vendeur de carburant accuse des agents de la SONAP de tentative de rançon

LEDJELY.COM

RAVEC, fichier électoral : Bah Oury sème la confusion

LEDJELY.COM

Konta : une délégation ministérielle sur le site de construction de l’usine de fabrication de bouteilles de gaz

LEDJELY.COM

Gouvernement : où est passé le porte-parole du gouvernement ?

LEDJELY.COM
Chargement....