Ledjely.com
Accueil » Crise politique : les Forces vives exigent un « dialogue présidé par la CEDEAO »
A la uneGuinéePolitique

Crise politique : les Forces vives exigent un « dialogue présidé par la CEDEAO »

La programmation de la manifestation du 9 mars 2023 a amené le premier ministre à adresser, tard dans la soirée d’hier, aux membres des Forces vives de Guinée (FVG) un communiqué les invitant à une rencontre ce mardi à 13 heures. Si ledit communiqué n’était pas explicite quant au menu de la rencontre, on imagine que ce devait être le début d’échanges sur les points de revendication des acteurs sociopolitiques qui n’avaient pas pris part au dernier dialogue inclusif inter-guinéen présidé par les trois facilitatrices. Eh bien, la réponse des Forces vives n’a pas trainé. Dans un communiqué certainement rédigé au cours de la nuit, les acteurs membres de ce nouveau regroupement sociopolitique décline l’invitation de Dr. Bernard Goumou. Au chef du gouvernement, ils rappellent notamment que le dialogue dont ils sont demandeurs devra se tenir sous la présidence de la CEDEAO et que ce dernier devra porter sur les conditions du « retour diligent à l’ordre constitutionnel ». Par-dessus tout, estiment les Forces vives, en s’accrochant au Cadre de dialogue mis en place en septembre dernier, le premier ministre « a fermé toute ouverture à une concertation ». 

Ledjely.com

 

Articles Similaires

Kankan : les bandits s’en prennent à un nouveau kiosque de transfert d’argent

LEDJELY.COM

Administration du territoire : Kissidougou accueille son 5ème préfet sous le CNRD

LEDJELY.COM

La Zakat : quel en est le bondement, à combien de kilos équivaut-elle et à qui la donner ?

LEDJELY.COM

Primature : les enseignants contractuels reçus par Bah Oury

LEDJELY.COM

Kourémalé : infertile, elle tente de voler un bébé et se fait arrêter

LEDJELY.COM

Siguiri : un nouvel éboulement fait un mort

LEDJELY.COM
Chargement....