Ledjely.com
Accueil » TPI de Dixinn : l’on s’achemine vers les réquisitions et les plaidoiries dans le procès sur la mort de Thierno Mamadou Diallo
ActualitésGuinéeJustice

TPI de Dixinn : l’on s’achemine vers les réquisitions et les plaidoiries dans le procès sur la mort de Thierno Mamadou Diallo

Le lundi 27 février 2023, le procès du présumé auteur du meurtre de Thierno Mamadou Diallo, assassiné lors de la première manifestation sous l’ère CNRD, le 1er juin 2022, s’est poursuivi au tribunal criminel de Dixinn. Au compte de cette troisième journée, il s’est essentiellement agi de la déposition d’Alhassane Diallo, grand frère du défunt, qui s’est constitué partie civile.  

Après avoir relaté les circonstances dans lesquelles il a appris la mort de feu son frère, Alhassane, au nom de la famille, a conclu son intervention par cette clarification : « Nous n’avons pas dit que c’est M. Moriba (présumé auteur, ndlr) qui est le coupable. Mais on s’est basé sur les enquêtes préliminaires, ce qui l’a d’ailleurs renvoyé devant ce tribunal. Cependant, il n’était pas le seul poursuivant. Ils étaient au nombres de cinq policiers. Donc, s’il est le seul poursuivi maintenant, c’est qu’il est coupable. Sur ce, nous réclamons la justice dans cette affaire ».

Quant à l’adjudant-chef Moriba Camara, il dit déplorer la mort du jeune Thierno Mamadou Diallo. Certes, il ne reconnait toujours être l’auteur de la disparition de ce dernier. Mais du moment où il y a eu une perte en vie humaine, alors que la mission qui lui était assignée était justement de protéger les citoyens, il ne peut que regretter cette perte.

A la sortie de l’audience, Me Abdourahmane Dabo, avocat de la défense, met l’accent sur les incohérences qui, selon lui, ont émaillé l’intervention de la partie civile. « Parce qu’il n’était pas présent sur la scène du crime, il n’a fait que relater l’information qu’il a reçue relative à cette affaire. Pourtant, s’il faut que le tribunal rentre en condamnation d’un accusé, il faut que les preuves des éléments matériels soient débattues de façon contradictoire pour asseoir la conviction du juge pénal.

Par contre, nous restons sur notre garde, parce que son frère n’est pas quelqu’un qui est venu éclairer l’affaire », soutient l’avocat de la défense

Pour sa part, l’avocat de la partie civile, Me Thierno Souleymane Baldé, dit ne point solliciter la condamnation d’un innocent. Mais il tient à ce que justice soit rendue.  « Ce dossier a été renvoyé devant ce tribunal à la suite d’une enquête préliminaire et sur la base d’une ordonnance de renvoi du doyen des juges de TPI Dixinn. Lorsqu’il y’a suffisamment d’éléments de preuve, il faudrait que la personne concernée soit condamnée. Au-delà, quand la victime (Thierno Mamadou Diallo, ndlr) est tombée, il n’y avait qu’un seul pick-up sur les lieux et à l’intérieur il n’y avait que cinq policiers. Mais adjudant-chef Moriba fût la seule personne à tirer ce jour.  Donc, nous nous battons pour la manifestation de la vérité, car ce sont les citoyens guinéens et chaque citoyen a droit de bénéficier à la protection de l’Etat. Et à un moment donné, il faut que cela s’arrête », indique l’avocat de la partie civile.

Après avoir écouté toutes les parties, le tribunal a renvoyé le procès au 13 mars pour la réquisition et les plaidoiries.

Aminata Camara

Articles Similaires

Mamaya: l’occasion de bonnes affaires pour les groupements féminins

LEDJELY.COM

TPI de Kaloum : Ibrahima Tawel Camara et Djènè Diaby condamnés à 8 mois d’emprisonnement assortis de 7 mois de sursis

LEDJELY.COM

Mamaya de Kankan – Kania Soli : le sentiment d’une mission accomplie, la perspective de duplication dans chaque région…

LEDJELY.COM

Education : Naby Keïta s’engage avec l’UNICEF pour la promotion des droits de l’enfant

LEDJELY.COM

Ibrahima Tawel Camara : « Nous ignorions qu’on était retransmis par Guineematin »

LEDJELY.COM

Youssouf Konaté, sage de Kankan : « S’il y a entente entre Peuls et Malinkés, … »

LEDJELY.COM
Chargement....