Ledjely.com
Accueil » UFDG/BAKARY KEITA SUR LA REPRISE DES MANIFESTATIONS : « C’est parce qu’on n’a pas d’autres issues »
A la une Actualités Guinée Politique

UFDG/BAKARY KEITA SUR LA REPRISE DES MANIFESTATIONS : « C’est parce qu’on n’a pas d’autres issues »

À l’occasion de la dernière Assemblée générale virtuelle de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), samedi 10 juillet 2021, Cellou Dalein Diallo a répondu favorablement à la demande formulée par la jeunesse de son parti de reprendre les manifestations de rue. Joint au téléphone par Ledjely.com, Bakary Keita, secrétaire général de la jeunesse de l’UFDG, a donné des précisions sur cette reprise des manifestations prévues juste après les examens scolaires nationaux qui prendront fin le 1er aout prochain.

Bakary Keita s’est d’abord félicité de la décision du bureau exécutif du principal parti d’opposition au régime du président Alpha Condé de reprendre « l’ordre de bataille pour être enfin prêts aux évènements qui vont arrivés ». Il a estimé par ailleurs que si cette manifestation est projetée par l’UFDG, c’est parce qu’il n’y a pas d’autres choix. « Ce n’est pas de gaieté de cœur que l’UFDG décide de reprendre ses marches pacifiques. Mais plutôt, c’est parce qu’on n’a pas d’autres issues que nous décidons d’aller à des manifestations (…) Nous avons déposé une plainte régulière pour récupérer notre siège, notre QG (quartier général, ndlr) et la libération de nos responsables arrêtés il y neuf mois. Sans succès », a-t-il expliqué.

Alors que le président Alpha Condé, lors de ses récentes sorties médiatiques, a mis en garde ses adversaires contre des éventuels troubles, Bakary Keita retorque que ces déclarations ne concernent nullement l’UFDG. « On veut organiser des manifestations qui nous ont été conférées par la Constitution. C’est ce qui fait que ces déclarations d’Alpha Condé ne nous intéressent pas. Nous voulons être dans la logique d’une manifestation pacifique », a réagi ce proche de Cellou Dalein Diallo, le principal adversaire du président Alpha Condé.

Pour terminer, le responsable de la jeunesse de l’UFDG a lancé un appel aux forces de sécurité « de rester à l’écart de notre manifestation. L’encadrement, nous avons des jeunes qui vont s’en occuper. Par le passé, ils sont restés à l’écart, nous avons organisé notre marche et il n’y a eu aucun incident. C’est quand nos adversaires sont effrayés par le déferlement humain que l’UFDG mobilise, ils décident d’interrompre cela. Parce qu’ils ne veulent pas que notre démonstration de force soit perçue à l’extérieur du pays », a-t-il assuré.

Ali Mohamed Nasterlin

Articles Similaires

La date de l’ouverture du procès des massacres du 28 septembre « sera connue le 6 septembre prochain »

LEDJELY.COM

CHAN 2023 : voici la liste du Syli local pour les éliminatoires du second tour

LEDJELY.COM

FNDC et Cie : quand le souci de l’intérêt collectif semble conduire les actes de quelques-uns

LEDJELY.COM

« Nous avons l’impression que les agents qui agissent sur le terrain avaient cette liberté d’utiliser les armes à feu », déplore Alseny Sall de l’OGDH

LEDJELY.COM

URGENT : Me Ismaël Konaté présente ses excuses au barreau de Guinée

LEDJELY.COM

MINES : Yakhouba Kourouma donne les contours du prix de référence pour la vente de la bauxite en Guinée

LEDJELY.COM
Chargement....