Ledjely.com
Accueil » Alhassane Bangoura « est décédé en prison pour des raisons pécuniaires » (avocat de la famille)
A la uneActualitésFaits-diversJustice

Alhassane Bangoura “est décédé en prison pour des raisons pécuniaires” (avocat de la famille)

L’annonce du décès de Alhassane Bangoura à la maison centrale de Conakry avait provoqué de vives émotions et de tensions au quartier Yattaya, dans la commune de Ratoma, en haute banlieue de Conakry, le 14 mars dernier. Ce jeudi, l’avocat de la famille de la victime était face à la presse pour éclairer l’opinion sur cette affaire.

A l’entame de ses propos, Me Sékou Koïta a indiqué avoir usé de toutes les démarches nécessaires pour la libération de son client, sans succès. « Nous avons tout fait pour qu’il n’arrive pas ce qui est arrivé. Tous les moyens juridiques et judiciaires, nous les avons utilisés, en vain. Nous avons usé de nos relations (…) Ce qui s’est passé dans l’affaire Alhassane Bangoura ne doit pas se passer dans un État civilisé », a-t-il dénoncé.

Avec un ton ferme, le désormais avocat de la famille du défunt soutient que M. Bangoura est décédé en prison pour des raisons pécuniaires. « Je le répéterai partout, qu’il est décédé pour des raisons pécuniaires. Il est décédé pour des raisons d’argent, pas pour des raisons juridiques. Et je suis prêt à le démontrer », a insisté Me Sékou Koïta.

Ce qui ressort de l’intervention de l’avocat de la victime, c’est que la procédure a été biaisée sur toute la ligne. Son client a été d’abord « dénoncé par une petite fille âgée de 15 ans » et « interpellé à 6 heures à son domicile pour vol de télé par la brigade anti criminalité 5 de Nongo », non qualifiée dans de telle situation, selon l’avocat. « L’enquête préliminaire a été bouclée et il a été transférée au parquet spécial de tribunal pour enfant. A notre grand étonnement, le procureur spécial a fait retourner M. Alhassane Bangoura au commissariat central de Nongo alors que les enquêtes préliminaires étaient même bouclées », a-t-il fustigé.

Mobilisation de la jeunesse de Yattaya

La jeunesse du quartier  Yattaya fortement représentés lors de cette conférence et les enfants du défunt Alhassane Bangoura réclament une seule chose « la vérité et la justice pour Alhassane Bangoura ».

Il faut rappeler que le défunt a été arrêté le 18 février 2022 et est décédé le 14 mars dernier à la maison centrale de Conakry. Il laisse derrière lui, une femme et six enfants.

N’Famoussa Siby

Articles Similaires

Coopération : Bassirou Diomaye Faye attendu à Conakry, 15 ans après la dernière visite d’un président sénégalais

LEDJELY.COM

CRIEF : Yaya Kairaba Kaba suspend trois magistrats

LEDJELY.COM

Hadj 2024 : le premier convoi part de Conakry le 25 mai

LEDJELY.COM

Retrait des agréments des médias : « Je suis choqué et déçu, mais pas surpris »

LEDJELY.COM

Autonomisation des femmes : Le CAEF de Kaloum inauguré après sa rénovation

LEDJELY.COM

Kamsar : la CBG célèbre la journée mondiale de la biodiversité

LEDJELY.COM
Chargement....