Ledjely.com
Accueil » Lutte contre les faux médicaments : le syndicat des pharmaciens plutôt rassuré par la démarche du CNRD
ActualitésGuinéeSociété

Lutte contre les faux médicaments : le syndicat des pharmaciens plutôt rassuré par la démarche du CNRD

Le jeudi dernier, le CNRD a reçu des acteurs du domaine de la santé pour discuter, entre autres, de la circulation des faux médicaments dans le pays. Pour le secrétaire général du syndicat des pharmaciens et officines privées de Guinée, Dr Manizé Kolié, c’est le signal que lui et ses camarades attendaient pour juger de la volonté des nouvelles autorités à s’attaquer à ce fléau.

Organisée à l’état-major des forces armées au camp Alpha Yaya, la discussion entre le CNRD et les acteurs de la santé tournait autour de la lutte contre la vente des faux médicaments en Guinée et l’exercice illégal de la profession médicale à travers la prolifération des cliniques clandestines dans le pays. « C’était une prise de contact. Les réunions techniques vont suivre. C’était l’occasion pour nous d’être rassuré, que le CNRD qui gère aujourd’hui le pays a posé un acte que nous attendions depuis quelques 35 ans, à savoir une volonté politique d’assainir le secteur de la santé », a expliqué le secrétaire général du syndicat des pharmaciens et officines privées de Guinée.

Dr Manizé Kolié se réjouit particulièrement du fait que l’action soit portée par les autorités actuelles. En effet, à l’en croire, en raison des enjeux et des intérêts qui se rattachent à la vente des faux médicaments, un régime civil ne peut aller au bout de la lutte, même avec toute une bonne volonté, comme ce fut le cas du président Alpha Condé qui a contribué à réduire le nombre de sociétés grossistes de pharmacie. « Il faut un régime militaire franchement orienté, comme c’est le cas aujourd’hui avec le CNRD pour essayer de refonder l’Etat et aller sur les fondamentaux. Hier ce n’était pas possible », a-t-il fait remarquer.

Et pour faciliter la tâche aux autorités, le syndicat projette déjà des activités de terrain. « Nous allons aller bientôt sur le terrain.  Ce sera même précisément le mercredi prochain, nous sommes en réunion technique. Nous irons faire l’état des lieux général et essayer de voir quelles sont les étapes et les méthodes qu’il faut utiliser pour pouvoir arriver à bon port », a annoncé Dr Manizé Kolié.

 Elisabeth Zézé Guilavogui 

Articles Similaires

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM

Contexte socio-économique : l’opérateur économique, Mohamed Kourouma, donne son avis

LEDJELY.COM

Insolite : le domicile du préfet de Kouroussa envahi par les abeilles

LEDJELY.COM

Ousmane Gaoual Diallo : « Ce n’est pas une élection qui peut développer un pays »

LEDJELY.COM

Foniké Mengue et de Billo Bah : le Haut-Commissariat aux Droits de l’homme appelle à les libérer

LEDJELY.COM
Chargement....