Ledjely.com
Accueil » COYAH : le maire de Coyah se défend des accusations de détournement portées contre lui
ActualitésBasse-GuinéeGuinéeSociété

COYAH : le maire de Coyah se défend des accusations de détournement portées contre lui

Alors que les uns après les autres, les conseils communaux sont en train d’être dissouts par décret du président de la Transition, le maire de la commune urbaine de Coyah s’est récemment retrouvé au cœur d’accusations de vente opaque de terrains et de détournement de fonds. Des accusations abondamment distillées sur les réseaux sociaux et dans la presse et qui laissaient croire qu’Abou Somayah Soumah a même été placé en détention. Eh bien, ce dimanche 11 septembre, l’intéressé a joint la rédaction du Djely pour livrer sa version de tout cela et pour, dit-il, « défendre (son) honneur ».

Les ennuis auxquels il fait face, Abou Soumah les impute à la bataille politique. Mais il se garde de donner des détails. Toutefois, à ses yeux, l’objectif est d’arriver à la dissolution du conseil communal qu’il préside. « Cela n’a pas été fait, c’est plutôt les conseils communaux de Maneah et Wonkifong qui ont été dissouts. Nous, on ne nous reproche aucun détournement, parce que moi je sais comment je gère », jubile-t-il.

Revenant ensuite au fait qui a donné lieu aux accusations, il souligne que tout est parti d’un engagement qu’il a pris pour son petit-fils qui promettait de vendre une parcelle à une famille. Après avoir touché l’argent de l’acquéreur, le petit-fils en question a pris la direction de l’Europe. Le montant de la vente convenu était de 280 millions GNF. Le jeune étant parti, c’est vers le maire que le monsieur s’est tourné pour lui demander des comptes. Il a notamment réclamé la parcelle pour laquelle il avait donné l’argent. Le maire s’engage alors à lui donner une parcelle au bout d’un mois. « Après notre séparation, je suis parti voir mon oncle qui travaille à la direction préfectorale de l’habitat de Coyah pour lui dire de m’aider à résoudre ce problème. Les parcelles que moi je détiens sont loin de la ville, elles sont en brousse. Je lui dis donc de m’aider à voir une parelle au centre-ville de Somayah et que je lui rembourserai avec une de mes parcelles situées en brousse », explique le maire.

L’oncle accepte la doléance et lui donne deux parcelles situées à Wonkifong.  Mais quand le maire propose cette solution-là à l’acheteur, celui-ci dit qu’il n’en veut pas. Il trouve que Wonkifong est loin et qu’il lui faut une parcelle à Somayah même.

Le maire se tourne alors vers la famille Don Soumah auprès de laquelle il sollicite le même arrangement. Cette fois, il en obtient non pas deux, mais quatre parcelles situées à Somayah. « On est parti à l’habitat pour les documents notamment le plan de masse. Mais fort malheureusement, sur l’une des parcelles, la dimension normale n’y était pas ».  Et en raison de ce problème se rapportant à la dimension d’une des parcelles, l’acheteur rejette cette fois encore.

Mais après ce second rejet, le « directeur préfectoral de l’habitat s’est lui-même engagé à le rembourser », explique M. le maire qui s’exprimait en Soussou.

Et c’est après toutes ces tentatives d’arrangement que le maire se retrouve convoqué le mercredi 7 septembre dernier à la gendarmerie. Puis, il est déféré au tribunal. Et une fois qu’il arrive au tribunal, des manœuvres se mettent en place pour le placer sous mandat de dépôt. Mais il a le réflexe de faire appel à ses avocats. Au fil des échanges qui ont lieu, l’engagement initial du maire est annulé. En lieu et place, c’est le directeur préfectoral de l’habitat qui s’engage finalement à rembourser le monsieur.

Elu en 2018 sous la bannière du RPG-AEC, le parti d’Alpha Condé, le maire Abou Soumah dit n’être lié ni de près, ni de loin à ce que les gens racontent sur les réseaux sociaux.

Balla Yombouno 

Articles Similaires

Ministère de la Culture : le général Doumbouya nomme des collaborateurs de Moussa Moïse Sylla

LEDJELY.COM

Guinée : la gestion des manifestations pacifiques au centre d’une formation à Conakry

LEDJELY.COM

Mandiana : un camion dérape et fait un mort et plusieurs blessés

LEDJELY.COM

Baccalauréat 2024 : le taux de réussite en recul

LEDJELY.COM

Maison centrale : le ministre de la Justice libère une quinzaine de détenus « oubliés »

LEDJELY.COM

Kenien-Hafia : le supplice des usagers

LEDJELY.COM
Chargement....