Ledjely.com
Accueil » GUINEE : El Hadj Sékhouna défend le colonel, mais invite Mamadi à ouvrir le dialogue
A la une Actualités Guinée Politique

GUINEE : El Hadj Sékhouna défend le colonel, mais invite Mamadi à ouvrir le dialogue

En marge d’une cérémonie de lecture du saint Coran organisée ce dimanche 11 septembre à Gbessia, dans la commune de Matoto, le Kountigui de la Basse Guinée s’est exprimé sur la situation sociopolitique qui prévaut en Guinée. S’il persiste à croire que ce n’est pas un coup d’Etat qui a été perpétré le 5 septembre 2021 et qu’il recommande le respect en faveur du président de la Transition, il suggère néanmoins à ce dernier d’ouvrir un dialogue avec toutes les composantes de la Nation. 

Le 5 septembre 2021, ce n’est point un coup d’Etat que la Guinée a enregistré. Cela, le Kountigui de la Basse Guinée le martèle sans aucune gêne. Ce jour-là, dit El Hadj Sékhouna Soumah, « Doumbouya est venu dire ‘’papa lève-toi, tu ne peux pas être d’accord avec les Guinéens, tu ne peux pas arranger le problème des Guinéens ». En d’autres termes, s’interroge le Kountigui : « Peut-on faire un coup d’Etat et le lendemain la vie continue son cours normal » ? 

Ce discours-là, beaucoup de Guinéens l’ont tenu au lendemain de la chute d’Alpha Condé. Mais il y en a chez lesquels il a désormais évolué, un an après le coup d’Etat. Le Kountigui, lui, continue de défendre le président de la Transition. « Le président doit être respecté. Si tu ne respectes pas le président, si tu l’insultes, tu le combats, tu n’auras pas le pouvoir parce que personne ne peut avoir le pouvoir, si Dieu ne le lui a pas donné », dit-il dans un message visiblement destiné à ceux qui convoitent le fauteuil présidentiel.

Toutefois, El Hadj Sékhouna Soumah invite le colonel Mamadi Doumbouya à ouvrir le dialgoue. « Je demande aux membres du Gouvernement présents ici de dire au président Doumbouya d’œuvrer pour le dialogue afin que le pays aille de l’avant. S’ils font ça, le pays va avoir de la force. Et c’est ce que Dieu aime », recommande-t-il.

Se prononçant par la même occasion sur le sort des anciens dignitaires en détention, il demande leur libération. Mais le Kountigui tient à ce qu’ils remboursent l’argent qu’ils pourraient avoir détourné. A la limité, ils peuvent être placés en résidence surveillée. « Je supplie le président Doumbouya, les 4 coordinations régionales le supplient, que ceux qui ont détourné l’argent puissent être libérés, mais qu’ils remboursent l’argent qu’ils ont détourné. Nous leur demandons de les libérer, mais qu’ils ne sortent pas de chez eux. Je demande au gouvernement de pardonner. Il a raison, il ne veut pas des truands », plaide le Kountigui.

Balla Yombouno 

Articles Similaires

28 SEPTEMBRE : un procès à plusieurs défis

LEDJELY.COM

GUINEE : les Etats-Unis soutiennent les sanctions de la CEDEAO

LEDJELY.COM

TPI DIXINN : Étienne Soropogui placé sous « contrôle judiciaire »

LEDJELY.COM

URGENT : Capitaine Dadis Camara, Moussa Tiegboro et Pivi placés sous mandat de dépôt

LEDJELY.COM

TEMOIGNAGE : « Quand le président Kory me confiait que pour lui, la politique, c’est fini »

LEDJELY.COM

LA HAYE/CONAKRY : des procès pour l’exemple

LEDJELY.COM
Chargement....