Ledjely.com
Accueil » CONAKRY : des journées portes ouvertes sur les centres d’autonomisation des femmes
ActualitésPublireportage

CONAKRY : des journées portes ouvertes sur les centres d’autonomisation des femmes

A travers la Direction générale du Centre d’autonomisation et d’entrepreneuriat des femmes et filles (CAEF), le ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, organise depuis ce mercredi 14 décembre 2022, les journées portes ouvertes sur les CAEF. Objectif ? Faire mieux connaître ces centres et participer ainsi à la mise en œuvre de la politique du gouvernement en matière d’autonomisation et d’entreprenariat des femmes et filles et promouvoir le renforcement des capacités d’auto-développement des jeunes filles et des femmes à travers l’apprentissage des métiers, l’alphabétisation fonctionnel, la gestion des très petites et moyennes entreprises.

Les organisateurs ont fait coïncider la cérémonie d’ouverture de ces journées portes ouvertes avec la remise des attestations de fin de formation à plus de 500 jeunes filles apprenantes venant des différents CAEF de Conakry. « Nous avons 29 CAEF fonctionnels à l’intérieur du pays et plus 3 CAEF au niveau de Conakry notamment Kaloum, Cameroun et Matoto qui sont aussi fonctionnels », a indiqué la Directrice générale du Centre d’autonomisation et d’entrepreneuriat des femmes et filles (CAEF).  Quant aux activités auxquelles sont attelés les centres, Hawa Camille Camara évoque les « formations que nous faisons dans différentes filières notamment la couture, la saponification, teinture, ma broderie et le perlage. Nous venons d’introduire l’agroalimentaire ».

Elle précise en outre que les CAEF ont pour cible essentiellement les filles non scolarisées, les filles mères et les filles qui n’ont pas terminé leur cursus scolaire.

Au menu des journées portes ouvertes, figure également une exposition vente des produits issu des CAEF et fabriqués par des femmes entrepreneures.

« Auparavant, c’était juste l’autonomisation des filles. Mais depuis février 2022, il y a un nouveau décret qui a joint l’entreprenariat à cette direction. Il ne s’agit donc pas seulement de former des filles mais de les accompagner dans le domaine de l’entrepreneuriat. C’est pour quoi on exhorte les filles à ne pas travailler isolément mais à se mettre en coopératives simplifiées et en groupements et là ce sera plus facile de les accompagner », a par ailleurs, souligné la Directrice générale.

En marge de la cérémonie de lancement, il y a également eu un panel autour des enjeux et des freins qui limitent le plein développement des CAEF. « Nous les femmes nous sommes des cerveaux moteurs. Moi je suis partie de rien pour être là où je suis aujourd’hui. Donc, je vous encourage à fournir plus d’efforts afin d’atteindre l’objectif visé et de ne pas être à la merci des hommes », a suggéré aux participantes, Hadja Adama Cissé, entrepreneuse.

Représentant sa ministre, c’est le secrétaire général du ministère de la Promotion féminine, de l’Enfance et des Personnes vulnérables, qui a livré le message officiel. Elle a félicité et encouragé les récipiendaires ainsi que les formateurs des différents CAEF. « Je vous demande de mettre en pratique tous les modules enseignés par vos formateurs et formatrices. Vous représentez ici de nombreuses couches de femmes qui sont dans le besoin et durant la période de formation, vous avez fait preuve de courage et démontrez qu’il n’est jamais trop tard. Gardez toujours votre sérénité, votre calme pour répondre efficacement aux différents défis qui vous attendent », a lancé Yacine Roger Tolno en direction des pensionnaires des CAEF.  Au nom des autorités, il a invité en outre les partenaires techniques et financiers de la Guinée à « poursuivre sans relâche leurs efforts pour soutenir l’autonomisation économique et sociale des femmes de Guinée pour une société juste égalitaire et équitable ».

Au compte de l’année 2023, la Direction générale du Centre d’autonomisation et d’entrepreneuriat des femmes/filles se fixe particulièrement pour mission, l’organisation de la cohorte des filles sortantes de cette année en groupements simplifiés, en vue de leur accompagnement pour notamment l’accès aux financements.

Aminata Camara

Articles Similaires

Conseil d’administration de la Maison de la Presse: le REMIGUI, un nouvel entrant au servie de la presse nationale…

LEDJELY.COM

L’UFDG appelle le colonel Doumbouya à se méfier de Bogola Haba

LEDJELY.COM

TRANSITION : le RPG s’en remet aux 24 mois

LEDJELY.COM

RGPH, RAVEC…Fodé Baldé émet des réserves

LEDJELY.COM

AEROPORT DE CONAKRY : Fodé Oussou se moque du boucan qui a entouré le lancement du Wifi

LEDJELY.COM

SIGUIRI : Nanfo Ismaël Diaby agressé à Norassoba

LEDJELY.COM
Chargement....